Danse d'argent pour Virtue et Moir, Chan 3e

Tessa Virtue Scott Moir Tessa Virtue Scott Moir  Photo :  Ivan Sekretarev

Les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir n'ont pu améliorer leur sort dans le programme libre samedi. Ils ont mis la main sur l'argent derrière les Américains Meryl Davis et Charlie White à la Finale du Grand Prix ISU à Sotchi.

Virtue et Moir occupaient le 2e rang en danse au terme du programme court. Les Français Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat ont touché le bronze.

Davis et White, champions du monde en 2011, ont accentué leur avance sur les Canadiens dans le programme libre, où ils ont obtenu le meilleur score.

Deux duos canadiens ont raté de peu le podium chez les couples. Meagan Duhamel et Eric Radford ont pris le 4e rang, tandis que Kirsten Moore et Dylan Moscovitch ont bouclé la compétition au 5e rang.

« C'était pourtant l'une de nos meilleures performances cette année, a dit Duhamel, qui célébrait son 27e anniversaire de naissance samedi. En fait, nous n'avons commis qu'une seule erreur. Malheureusement, elle a été majeure. »

Les duos russes formés de Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov ainsi que de Vera Bazarova et Yuri Larionov ont remporté l'or et l'argent. Les Chinois Qing Pang et Jian Tong ont fini sur la troisième marche du podium.

Chan déçu

Chez les hommes, le Canadien Patrick Chan a chuté dans son programme libre pour terminer au 3e rang derrière les Japonais Daisuke Takahashi et Yuzuru Hanyu.

« Je suis assez déçu de ma performance aujourd'hui, a déclaré Chan. Quand je regarde l'ensemble de mon programme, je crois qu'il y a eu plusieurs points positifs. J'ai réussi ma séquence triple axel triple boucle, des sauts que j'avais ratés à la Coupe de Russie. »

Takahashi, médaillé de bronze des Jeux olympiques 2010 et vice-champion du monde 2012, était déjà en tête après le programme court.

Chez les femmes, la médaille d'or a été décernée à la Japonaise Mao Asada après un programme libre alliant festivités et sobriété raffinée.

L'Américaine Ashley Wagner, qui accusait un demi-point de retard sur Asada, a chuté à deux reprises et a terminé loin derrière, en 2e place. La Japonaise Akiko Suzuki s'est adjugé la médaille de bronze.