Retour à la page d'accueil LNH: la saison 2005-5006 en direct
Accueil


LNH- Canadien
Benoit Gratton opte pour la Suisse
 

Benoit Gratton va bien vivre de son talent.
11 juin 2004 – Un autre membre de l'organisation du Canadien de Montréal quitte le navire. Il s'agit cette fois de Benoît Gratton qui réoriente sa carrière en acceptant les termes d'un contrat d'un an avec le Club de Lugano en première division suisse.

Âgé de 27 ans, Gratton s'est retrouvé libre comme l'air puisque l'entente de deux ans qui le liait au Tricolore et à son club-école de Hamilton était échue. Réaliste, Gratton ne s'attendait vraiment pas à autre chose qu'un autre contrat à deux volets (LNH/LAH). Or, il n'avait plus envie de passer une saison de plus à se farcir des balades de six à huit heures en autobus.

« Il est bien certain que la perspective d'un lock-out dans la LNH en septembre pèse aussi dans la balance. Étant donné que les salaires dans la Ligue américaine pourraient aussi être revus à la baisse, l'Europe s'avère la solution idéale pour moi », a indiqué Gratton.

« Les négociations se sont déroulées un peu comme ici, sauf qu'il faut aussi engager des pourparlers pour l'appartement, la voiture, les assurances. Il y a le salaire, mais aussi beaucoup d'avantages dont il faut tenir compte avant de signer. »

Benoît est convaincu que cela pourrait même lui permettre d'allonger sa carrière de deux ou trois ans. « Il y a moins de voyages. Avec un maximum de trois heures dans le pire des cas, ils sont surtout moins longs. La saison ne comprend aussi que 48 matchs. Plus question donc d'être confronté à des horaires de trois matchs en trois soirs! ».

Pas de regrets

S'il n'aura pas réalisé son rêve de jouer dans la LNH sur une base régulière, Gratton n'affiche aucun regret. « Je crois avoir tout donné ce que j'avais. C'est sûr qu'il y a eu les blessures, mais elles font partie de la « game ». Je ne veux surtout pas vivre dans le passé et me demander ce que j'aurais pu accomplir en demeurant toujours en santé. »

Gratton se dit encouragé par les échos favorables qu'il reçoit à propos de la Suisse depuis plusieurs années. « Mon agent, mon oncle Jean-Guy Gratton, a joué là-bas pendant huit ans. J'y ai aussi beaucoup d'amis qui y sont en ce moment qui en disent beaucoup de bien. Je pense à des gars comme Christian Dubé, Sébastien Bordeleau, Yanick Dubé, Éric Landry, Yves Sarrault. Il y aura aussi Patrick Boileau qui vient de signer à Lausanne ».

Il est également important de mentionner que Lugano a aussi en tête d'embaucher un joueur de la LNH. Dany Heatley et Martin St-Louis sont dans la mire des dirigeants.

« Ce serait bien de retrouver Martin. Nous avons joué ensemble chez les Flames de Calgary et à St-John (N.B) dans la Ligue américaine. Ça fonctionnait très bien. »

Ne reste que le stress du départ. Benoît, sa conjointe Roxanne et leurs deux filles Alexia, 2 ans, et Lili-Rose, née à la fin avril, n'en seront cependant pas à leurs premières expériences à l'étranger. Entre les rappels à Montréal et les renvois à Hamilton, les valises ont bien rempli leur rôle.

« Partir sera difficile. Mais ça ira très bien une fois là-bas. » Finalement, Benoît ajoute son nom à la longue liste de ceux qui ont compris que partir, c'est mourir un peu...


Partager cette nouvelle avec un ami

A lire...



  [CYBERLETTRE]    [MANCHETTES GRATUITES]    [CBC SPORTS]    [HYPERLIENS]  
  [RECHERCHE]    [SECTIONS SPÉCIALES]    [ÉCRIVEZ-NOUS]    [ÉQUIPE INTERNET]  
  [SITE ACCESSIBLE POUR MALVOYANTS]  

© 2005, Société Radio-Canada. Tous droits réservés.

Au dessus de la mêlée

Pool de hockey saison 2005-5006

LNH la saison 2005-5006 en images

Sur les traces de Sidney Crosby

La grande valse des joueurs autonomes 2005

Photo du chroniqueurJean-Pierre Dumont
Une lutte à prévoir contre le Canadien

Photo du chroniqueurMario Langlois
Une semaine et déjà des enseignements