Canadien saison 2013, au jeu!

White retranché, mais aimé

Ryan-White

Ryan White ne s'attendait pas à jouer contre les Maple Leafs de Toronto, et son instinct ne lui a pas menti.

L'entraîneur-chef du Canadien (6-3-1), Michel Therrien, a confirmé samedi matin que l'attaquant ne sera pas en uniforme en soirée contre les Leafs (6-5-0).

Écarté de la formation jeudi en raison d'une blessure au bas du corps, Travis Moen reviendra donc au jeu. À l'entraînement matinal de samedi, il patinait dans la quatrième unité avec Colby Armstrong et Lars Eller.

Les autres trios du CH sont demeurés inchangés.

Après avoir critiqué publiquement le numéro 53 pour son indiscipline jeudi après la défaite à Buffalo, Therrien s'était montré avare de commentaires à son sujet vendredi. Samedi, l'entraîneur-chef lui a donné une bonne dose d'amour, du moins publiquement.

« On aime le jeune. Il a l'équipe à coeur, ses coéquipiers l'aiment et les entraîneurs, on l'aime. Il est jeune, il doit apprendre et il cherche la ligne (NDLR : entre discipline et robustesse). Il va s'améliorer. Parfois, le processus est différent. Mais ce n'est pas que je ne l'aime pas. On lui fait confiance. Et je suis sûr que la prochaine fois, il sera meilleur. »

Le Tricolore tentera d'éviter de subir un troisième revers de suite. Les défaites de mercredi et de jeudi ont toutes été enregistrées malgré le fait que les hommes de Therrien détenaient l'avance après 40 minutes.

Encore des expériences

Si Eller menait le quatrième trio samedi matin, rien n'exclut qu'il passe quelques présences en compagnie d'Alex Galchenyuk et de Brendan Gallagher, comme c'était le cas jeudi. Comment composer avec l'écart d'expérience et de talent entre, d'un côté, les deux recrues, et de l'autre, des vétérans plombiers comme Moen et Armstrong?

« Ils aiment contrôler la rondelle, explique Eller, au sujet de Galchenyuk et de Gallagher. Mais tu dois leur parler un peu plus, t'assurer qu'ils comprennent le système, car ils vont courir partout. Des gars comme Moen et Armstrong ont joué dans des systèmes depuis toujours. »

Therrien s'amuse aussi à brasser sa soupe depuis quelques matchs en avantage numérique. À l'avant, Eller est parfois inséré dans une des deux vagues, tandis qu'à la pointe, Subban et Diaz alternent aux côtés d'Andrei Markov.

« On aime beaucoup la stabilité, mais parfois, tu dois faire des changements, tenter des expériences. Et on va le faire pour une bonne partie de la saison. Mon travail est de placer l'équipe en position de succès. »

Ses expériences fonctionnent relativement bien jusqu'ici. Le Canadien occupe le 9e rang de la LNH en avantage numérique avec 23,6 % de succès. L'attaque à cinq a été blanchie dans un seul match cette saison, soit la victoire de 2-1 sur les Sénateurs dimanche dernier.

Puissance contre puissance

Par ailleurs, le match mettra aux prises les deux meneurs de la Ligue nationale pour les mises en échec, Alexei Emelin (42) et Leo Komarov (40).

À 1,78 m (5 pi 10 po) et 85 kg (187 lb), Komarov n'a certainement pas le physique de l'emploi comme peut l'avoir Emelin (1,88 m et 100 kg).

« Je frappe seulement si j'en ai la chance, je ne cherche pas ça absolument, a expliqué Komarov, un attaquant des Leafs natif de l'Estonie. Je frappe pour prendre la rondelle ou quand je suis en échec avant. »

Komarov dit « bien connaître » Emelin, pour l'avoir affronté pendant quelques saisons en KHL.

Eller a donné la frousse aux partisans

Eller a assuré que Carey Price ne lui en a pas voulu pour le tir dans la fourche qu'il lui a envoyé dans l'échauffement d'avant-match mercredi. Price avait quitté prématurément la patinoire, laissant croire qu'il s'était blessé. Mais il était finalement à son poste pour le match.

« Je crois que ça a été une bien plus grosse histoire dans les médias que dans le vestiaire. Il était correct, a assuré Eller. Et je me suis excusé à Price, il ne m'en tient pas rigueur! »

Au tour de Reimer

Enfin, James Reimer défendra le filet des Maple Leafs pour un deuxième match de suite, lui qui a défait les Jets de Winnipeg 3-2, jeudi. L'athlète de 24 ans présente une fiche de 4-3-0, avec une moyenne de 2,61.

Ben Scrivens avait guidé les Leafs à un gain de 2-1 sur le Tricolore le 19 janvier, lors de la première visite des Torontois à Montréal.

L'attaquant David Steckel et l'ancien défenseur du Canadien Mike Komisarek seront laissés de côté par Randy Carlyle. Komisarek n'est visiblement pas dans les bonnes grâces de son entraîneur, puisqu'il a seulement disputé quatre matchs cette saison. Il en a raté un seul à cause d'une blessure. Il a donc été retranché six fois.

Trios du Canadien

  • Bourque - Plekanec - Gionta
  • Pacioretty - Desharnais - Cole
  • Prust - Galchenyuk - Gallagher
  • Moen - Eller - Armstrong
  • White

Défenseurs

  • Markov - Emelin
  • Subban - Bouillon
  • Gorges - Diaz
  • Kaberle - Weber

Trios des Maple Leafs

  • Van Riemsdyk - Bozak - Kessel
  • Komarov - Grabovski - Kulemin
  • Frattin - Kadri - MacArthur
  • McLaren - McClement - Orr

Défenseurs

  • Phaneuf - Holzer
  • Liles - Kostka
  • Fraser - Franson