Hartley demeure positif

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Bob Hartley Bob Hartley  Photo :  PC/Jeff McIntosh

Bob Hartley a déjà connu des débuts de saison difficile en tant qu'entraîneur. Et il a bon espoir que les Flames de Calgary ont les outils nécessaires pour améliorer leur fiche de 1-3-2.

Lundi, il a raconté comment lors de sa première saison en tant qu'entraîneur-chef dans la LNH avec l'Avalanche du Colorado en 1998-1999, son équipe avait rebondi après des débuts difficiles.

« Ma première année au Colorado, nous étions 2-5 et avons atteint le septième match des demi-finales de la Coupe Stanley, s'est remémoré Hartley. L'année dernière à Zurich, nous étions 5-8 et avons gagné le championnat. Il y a plusieurs exemples comme ceux-là. »

Hartley a guidé les Lions de Zurich de la Ligue nationale A, en Suisse, aux grands honneurs la saison dernière avant d'être embauché par les Flames vers la fin du mois de mai.

Ses Flames ont subi une défaite décevante de 3-2 en fusillade à Calgary contre les Blackhawks de Chicago samedi. Ils disputeront maintenant leurs trois prochains matchs à l'étranger, et dès mardi face aux Red Wings à Detroit.

Hartley a dit que ses joueurs avaient offert une bonne performance contre les Blackhawks (7-0-2), la meilleure équipe de la LNH. Les Blackhawks ont volé la victoire grâce à 45 arrêts de Ray Emery et à un but clé de Patrick Kane dans les tirs de barrage.

« Nous avons fait de bonnes choses, a mentionné Hartley. Nous tentons de construire sur de bonnes bases. J'aimerais que nos joueurs soient récompensés parce que je crois qu'ils méritent mieux. »

Si les Flames veulent commencer à grimper au classement, ils auront besoin d'une meilleure contribution de Jarome Iginla et de Michael Cammalleri, qui n'ont toujours pas marqué en six matchs cette saison.

« Honnêtement, j'ai obtenu d'excellentes occasions, a dit Iginla. Je n'ai pas l'impression d'avoir été mauvais lors des matchs. Je crois que j'ai obtenu plusieurs bonnes chances et je pourrais avoir plusieurs buts. Ça paraît plus parce que c'est le début de la saison et que nous ne gagnons pas.

« Vous voulez trouver votre rythme et marquer ce premier but. Quand vous brisez la séquence, on dirait que les choses déboulent. Nous devons rester positifs et continuer de penser que le prochain tir va rentrer. »

Les Flames occupent le dernier rang du classement général de la LNH avec quatre points en six rencontres.

« Ce n'est pas une bonne sensation, a admis Cammalleri, qui a récolté seulement deux aides cette saison. Ce n'est pas où nous voulons nous retrouver. Je n'aimerais rien de plus que d'enchaîner 10 victoires de suite et de voir où ça nous place. »