Canadien saison 2013, au jeu!

Cole pense encore à la retraite

Le reportage de Michel Chabot sur l'arrivée d'Andrei Markov à Brossard

Tout au long du conflit, Erik Cole faisait partie des joueurs les plus amers. Une semaine après l'entente de principe intervenue entre la Ligue nationale et l'Association des joueurs, l'attaquant du Canadien demeure aigri.

Cole a conservé la proverbiale crotte sur le coeur, à un tel point qu'il dit encore penser à la retraite, une idée qu'il avait évoquée début novembre, quand la lumière semblait bien loin au bout du tunnel.

« J'ai vraiment aimé passer du temps à la maison, a-t-il indiqué à l'issue de l'entraînement de vendredi, à Brossard. Mes enfants sont à l'école ici jusqu'en juin, on réévaluera ensuite. Je dois reparler à l'Association des joueurs au sujet de l'argent que l'on laisse en fiducie et de mes autres craintes sur la convention, et je prendrai une décision. »

Même si son syndicat et la LNH ont fait la paix (les joueurs ont jusqu'à samedi matin pour ratifier le contrat de travail), Cole demeure sceptique sur la nouvelle entente.

« Tout le monde devrait y penser [à se retirer] en regardant la convention, a-t-il dit. Plusieurs joueurs ont signé des contrats et n'obtiendront peut-être pas ce qu'ils auraient dû obtenir quand ils l'ont signé. »

Même s'il semble mécontent, Cole refuse de s'en prendre aux négociateurs de l'AJLNH.

« Donald Fehr a fait un travail fantastique, il dirigeait bien les conférences téléphoniques, il rendait tout clair.

« Il y a de bonnes choses dans cette entente pour les deux camps, c'était la meilleure option pour sauver la saison et arrêter l'hémorragie. »

Comme le bon vin

Malgré ses 34 ans, Cole vient d'égaler la meilleure production offensive de sa carrière. Il a totalisé 61 points, dont 35 buts. Et même s'il rentrait souvent péniblement au banc, surtout dans les derniers mètres de la saison, il a disputé les 82 matchs du calendrier pour une deuxième campagne de suite.

« C'était bon d'avoir eu plus de temps pour récupérer », a d'ailleurs ajouté l'athlète d'Oswego, comme seul point positif des 113 jours de lock-out.

Son entraîneur-chef, Michel Therrien, l'a déjà dit, il devrait amorcer la saison aux côtés de David Desharnais et de Max Pacioretty pour redonner vie au trio le plus productif du Canadien en 2011-2012. Reste à voir si une saison collective moins misérable que l'an dernier l'amènera à retarder sa réflexion.

En complément

  • canadien saison 2013, au jeu!
    hyperlien -  Markov, le dur
  • canadien saison 2013, au jeu!
    dossier -  Canadien saison 2013, au jeu! Le Canadien dispute une saison écourtée de 48 matchs. Résultats, analyses, portraits et petits extras dans cette section spéciale!