Canadien saison 2013, au jeu!

Markov, le dur

Andrei Markov Andrei Markov  Photo :  Radio-Canada

Après Carey Price jeudi et David Desharnais la veille, c'était au tour d'Andrei Markov de se joindre au contingent de joueurs du Canadien vendredi, à Brossard.

Et son séjour avec le Vityaz de Tchekhov ne lui a pas fait perdre son côté pince-sans-rire. Les journalistes l'ont appris quand un collègue lui a demandé quel rôle il jouait dans la KHL.

« J'étais un des plus durs, ils m'ont demandé de me battre quelques fois », a-t-il lancé, déclenchant du même coup l'hilarité générale.

À Tchekhov, Markov en a surtout profité pour rebâtir sa confiance, pas tant en ses moyens qu'en sa capacité de demeurer en santé. Il n'a inscrit qu'un but et 4 passes pour 5 points en 21 matchs, mais a surtout évité toute blessure à son genou droit. Il a certes été touché aux côtes, mais a repris l'action avant de revenir en Amérique du Nord.

Le résultat de tout ça est qu'en additionnant ses 13 matchs de la fin de saison l'an dernier, Markov a maintenant disputé 34 matchs de suite avec un genou qui tient en place, du jamais vu depuis sa première déchirure ligamentaire au printemps 2010.

« Je ne veux pas parler de mon genou. C'est dans le passé. Mais j'ai hâte et je me sens bien, a-t-il simplement dit.

« Je me sens fort, je suis content d'amorcer le camp en santé. »

Coéquipiers ravis

Les réponses s'allongent quand on parle aux coéquipiers de Markov. Même si le 79 n'a pas présenté des statistiques offensives étincelantes l'an passé (3 passes en 13 matchs), sa présence est rassurante.

« On a tous vu l'an passé, quand il est revenu, à quel point il complète bien une formation. Il nous met tous en confiance. De l'avoir en santé va vraiment aider », a estimé Erik Cole.

« Sa présence est énorme, il enlève de la pression aux autres joueurs en avantage numérique et même en désavantage. Il est tellement fluide avec la rondelle, et tu passes moins de temps dans ta zone quand tu as un défenseur habile avec la rondelle comme lui », a ajouté son capitaine, Brian Gionta.

Deux blessés, deux absents

Markov était l'unique nouveau visage du jour. Tomas Plekanec aurait pu s'ajouter au groupe, après avoir subi des examens aux côtes jeudi. Il s'est finalement entraîné en solitaire avant la séance du jour, tout comme Petteri Nokelainen (dos).

Il manque donc encore Alexei Emelin, attendu de Russie, et P.K. Subban, sans contrat. Le dossier de ce dernier ne semble d'ailleurs pas émouvoir Markov.

La question : « P.K. Subban risque de rater le début de la saison. As-tu quelques mots à dire à ce sujet? »

La réponse : « Non. » Tout simplement.

En complément