Canadien saison 2013, au jeu!

Enfin!

Le reportage de Diane Sauvé

Le président Geoff Molson, le directeur général Marc Bergevin et l'entraîneur-chef Michel Therrien piaffent d'impatience de retrouver les partisans du Tricolore et l'ambiance du Centre Bell.

Tous les trois avaient visiblement hâte de parler de hockey pour enfin mettre de côté les tribulations patronales et syndicales. Réjoui par l'entente de principe, Geoff Molson s'est empressé de s'adresser à sa clientèle.

« Nous remercions tous nous partisans, nos commanditaires, nos détenteurs d'abonnements, nos détenteurs de loges et nos employés pour leur patience et leur passion. Nous avions, comme vous, très hâte que la saison commence. Nous voulons vous offrir une équipe gagnante cette année et à chaque année. »

Interrogé quant à son implication en apparence limitée durant les récentes négociations, Molson s'est inscrit en faux face aux reproches des amateurs.

« Je faisais partie du processus depuis le début, j'étais en communication tous les jours à distance, je me suis gardé très informé. Je n'ai pas vu les détails de la nouvelle convention que je n'ai reçue qu'à 15 h (HNE). Pour notre organisation, un contrat de 10 ans me rassure. J'espère que ça rassure les partisans aussi. Ça veut dire 10 ans de paix pour notre ligue. »

Subban, Gomez...

Bergevin a ensuite confirmé avoir contacté Don Meehan, l'agent de P.K. Subban, afin d'amorcer le dialogue vers la conclusion d'un nouveau pacte entre l'équipe et son jeune défenseur.

« Je dois attendre de prendre connaissance des détails de la nouvelle convention collective. Chaque équipe a sa politique. Je ne crois pas que le contrat de Subban servira à mettre en place la nouvelle norme à suivre. J'espère qu'il signera avant le week-end. »

Bergevin a ensuite indiqué que Scott Gomez sera présent au camp du Canadien qui s'ouvrira samedi. « Montréal a terminé 15e dans l'Est et 28e dans la ligue l'an passé. Je ne blâmerai pas un joueur en particulier pour ces résultats. On repart en neuf. »

Le plan de match

Le credo a aussitôt été repris par Michel Therrien qui a parlé de la difficulté de tenir un camp d'entraînement aussi court. En effet, la date du 19 janvier est toujours celle qui est mentionnée pour lancer la saison écourtée de 48 matchs.

« On repart en neuf. C'est un défi pour tous les entraîneurs à travers la ligue. Pour ma part, je porterai une attention particulière au synchronisme des joueurs, à leur conditionnement physique sur la patinoire et au nouveau système que nous souhaitons mettre en place. J'ai rencontré des joueurs ce matin, ils sont souriants, ils ont hâte que ça commence. Ils veulent savoir quelle sorte de camp nous aurons. »

Therrien admet qu'il préférerait avoir à disputer un ou deux matchs préparatoires. « Toutes les équipes font face à la même contrainte et je devrai faire avec. »

Tous les joueurs à l'exception de Petteri Nokelainen, blessé au dos, seront au rendez-vous à l'ouverture du minicamp samedi.

En complément