De retour à la table lundi

Donald Fehr Donald Fehr  Photo :  Mary Altaffer

La Ligue nationale et les joueurs ont terminé leurs rencontres informelles dimanche. Les négociations face à face reprendront lundi.

On s'attend d'ailleurs à ce que l'AJLNH présente une contre-offre à celle de la LNH.

Les avocats des deux parties se sont rencontrés en personne en matinée pour clarifier certains points de la plus récente proposition des propriétaires.

Le comité de négociation des joueurs n'était pas présent à New York. Il se présentera toutefois dès la reprise formelle des négociations.

La Ligue nationale et l'Association des joueurs ont discuté séparément du contenu de la nouvelle proposition de la ligue par l'entremise d'appels téléphoniques samedi. Des communications informelles entre les deux clans ont également eu lieu dimanche matin.

Certaines discussions se sont déroulées par téléphone, tandis que d'autres se sont déroulées avec des participants réunis en vase clos. Les joueurs voulaient des précisions relativement à cette nouvelle proposition qui tient en quelque 300 pages.

La Ligue nationale a déposé une nouvelle offre aux joueurs jeudi après-midi.

Offre de la dernière chance?

L'offre des propriétaires doit être signée avant le 11 janvier pour permettre l'ouverture des camps préparatoires le 12 et un début de saison le 19.

La proposition contient des compromis sur, notamment, la durée maximale des contrats, qui passerait de cinq à six ans. Dans le cas de joueurs qui renouvellent leur entente avec une même équipe, cette limite demeurerait à sept ans.

La nouvelle offre permet également aux équipes de procéder à un rachat de contrat par année non comptabilisé dans la masse salariale. En revanche, la somme serait calculée dans le pourcentage des revenus touchés par les joueurs. Le plafond salarial serait établi à 60 millions de dollars pour la saison 2013-2014.

L'argent réservé au respect du montant intégral (make whole) demeure à 300 millions, comme dans l'offre déposée par les propriétaires au début décembre.

La durée de l'entente est encore de 10 ans, avec possibilité pour l'une ou l'autre des parties d'y mettre fin après 8 ans. La variation salariale maximale d'une année à l'autre passerait de 5 à 10 %.

Le lock-out en est à une 106e journée. Tous les matchs prévus jusqu'au 14 janvier ont été annulés, en plus du match des étoiles. Plus tôt en décembre, Daly avait mentionné que la mi-janvier était la date maximale à laquelle une entente devait intervenir pour sauver la saison. La LNH a dit souhaiter organiser une saison d'au moins 48 matchs.

Les deux parties n'ont pas tenu de négociations face à face depuis celles du 4 au 6 décembre. La semaine suivante, ils ont rencontré séparément des médiateurs fédéraux américains, et c'était apparemment le calme plat depuis.