Lock-out dans la LNH

Brassard dans de sales draps

Derick Brassard

Derick Brassard a décidé de quitter Salzbourg sans demander son reste, et surtout sans demander la permission du club autrichien. Il s'expose à une sanction.

Le joueur des Blue Jackets de Columbus a vidé son casier lundi matin, et s'en est allé mardi. Curieusement, il avait signifié mercredi à l'EC Salzbourg son intention de rester pour ainsi permettre au club de confirmer la composition de l'équipe samedi.

Il n'a participé qu'à six rencontres et a inscrit quatre buts et une passe. Il a été blanchi dans son dernier match, contre l'EHC Linz, dimanche, que Salzbourg a gagné 6-4.

Joint par le journal Le Droit d'Ottawa mardi, Brassard n'explique pas les circonstances de son départ. Il n'était visiblement pas conscient de la portée de son geste quand il a parlé à notre confrère Marc Brassard.

« Je voulais vivre l'expérience du hockey en Europe et j'ai eu l'occasion de jouer six parties en plus de pratiquer parfois deux fois par jour, ce qui devrait m'aider si la LNH reprend bientôt, a-t-il confié au journal de la capitale.

« Je viens d'aller voter en ligne sur le site de l'AJLNH concernant le processus de déni d'intérêt menant à la décertification du syndicat, a-t-il précisé. À ce qu'on me dit, c'est notre meilleur moyen pour mettre de la pression sur les propriétaires. »

Brassard ne parle pas du tout d'un quelconque problème avec l'équipe. Pourtant, en apprenant son départ précipité, le club autrichien lui a rappelé, par téléphone, ses obligations contractuelles « en des termes non équivoques », précise l'équipe. Mais l'attaquant de 25 ans est tout de même parti.

L'équipe autrichienne a donc prévenu la Fédération internationale de hockey (IIHF) que le Québécois s'était placé en situation de rupture de contrat. Cela pourrait entraîner une sanction.

Brassard est toutefois le quatrième joueur de la LNH à quitter subitement l'EC Salzbourg. Les attaquants Derek Dorsett (Blue Jackets) et David Clarkson (Devils), de même que le défenseur Tobias Enstrom (Jets) ont tous connu des séjours de courte durée avec l'équipe dirigée par l'entraîneur-chef Pierre Pagé.