Quel avenir pour Geoffrion?

Blake_Geoffrion Blake Geoffrion  Photo :  Bulldogs de Hamilton

Blake Geoffrion aurait pu perdre une partie de ses capacités mentales, voire la vie. Il pourrait finalement perdre « seulement » sa carrière.

Telle est l'évaluation qu'a faite le père de Blake, Danny Geoffrion, de la grave blessure qu'a subie l'espoir du Canadien vendredi, à Montréal, lors du duel entre le Crunch de Syracuse et les Bulldogs de Hamilton.

« On verra s'il jouera cette année ou même un jour », a indiqué Danny Geoffrion, en entrevue avec nos collègues de la CBC lundi.

Rappelons les faits. Blake Geoffrion a subi une percutante mise en échec de la part de Jean-Philippe Côté. Dans le feu de l'action, le patin de Côté a atteint Geoffrion à la tête et l'a fait saigner.

L'attaquant a tout de même regagné le vestiaire par ses propres moyens, avant d'être transporté à l'hôpital pour y subir des examens. Des responsables de la sécurité au Centre Bell ont alerté Danny et son épouse, présents au Centre Bell. Le couple est monté à bord de l'ambulance.

« On lui parlait dans l'ambulance, il allait bien, il disait qu'il n'avait pas subi de commotion cérébrale et que son transport à l'hôpital était seulement préventif, a enchaîné Danny Geoffrion, le fils de Bernard Geoffrion. On était dans la salle d'attente et Blake s'est mis à faire des convulsions pendant l'examen. C'est là que les médecins ont pris une autre décision pour lui sauver la vie, pour enlever la pression dans son cerveau.

« Il est 1 h du matin et les docteurs te disent : "Si la pression ne s'en va pas d'ici 30 minutes, il aura des dommages permanents au cerveau." »

Danny Geoffrion était évidemment reconnaissant envers tous ceux qui sont intervenus pour sauver son fils.

« Je ne peux pas assez remercier les gens de l'hôpital. Le Canadien a géré le tout avec beaucoup de classe. Si ce n'avait pas été des décisions prises sur le coup, Blake ne serait peut-être pas avec nous aujourd'hui ou aurait pu subir de graves dommages au cerveau. »

Côté s'est excusé

Malgré la violence de l'impact, Danny Geoffrion assure qu'il n'en veut pas à Côté.

« Ça fait partie du hockey. C'est un sport dur, plus qu'à l'époque (NDLR : Danny a joué dans la LNH de 1979 à 1981). Les joueurs jouent avec des armures. C'était une mise en échec légale, Blake a été pris la tête basse, mais il s'en serait tiré indemne s'il n'était pas tombé sur la lame de Côté. »

Le paternel a même révélé que Côté s'est excusé à Blake pour son geste.

« Côté a envoyé un message texte à Blake par l'entremise des Bulldogs pour s'excuser. Il n'avait pas besoin de le faire. C'est ça, la famille du hockey. »

En attendant d'en savoir plus sur l'avenir à moyen terme de son fils, Danny Geoffrion a lancé un message à tous les futurs hockeyeurs.

« Pour tous les jeunes à l'écoute, rappelez-vous à quel point c'est important pour Blake d'avoir son diplôme du collège. S'il ne peut pas continuer au hockey, il aura toujours son diplôme. C'est une leçon de vie à retenir. »

Justement, Blake Geoffrion s'est si bien remis de l'incident que Danny a pu quitter Montréal pour se rendre à Boston dimanche, pendant que la mère et la fiancée de Blake veillaient sur le blessé.

Danny Geoffrion allait au Massachusetts pour voir jouer ses fils Sebastien et Brice... dans les rangs universitaires. Comme leur frère Blake, ils auront eux aussi une porte de sortie si celle du hockey se referme.