L'intellectuel qui se bat

Kyle Hagel Kyle Hagel  Photo :  Bulldogs de Hamilton

Les collèges de l'Ivy League tels que Harvard, Yale et Princeton, ouvrent les portes pour bien des métiers. Celui de bagarreur au hockey est sans doute le moins fréquent.

Un texte de Guillaume Lefrançois

C'est pourtant ce que l'homme fort des Bulldogs de Hamilton Kyle Hagel fait depuis qu'il a reçu son diplôme en politique de l'Université Princeton en 2008.

« Ne vous laissez pas berner, les joueurs de l'Ivy League peuvent être durs! », lance le sympathique Hagel, rencontré jeudi, à la veille du match des Bulldogs de Hamilton à Montréal.

Évidemment, ce n'est pas à l'école qu'il a appris à se battre, puisque les combats sont proscrits dans le réseau universitaire américain. En quatre saisons avec les Tigers, il a totalisé 80 minutes de pénalité. Dès l'année suivante, il partage son temps entre l'ECHL et la Ligue américaine, où il passe 148 minutes au banc des punitions. En 2010-2011, avec les IceHogs de Rockford, il est pénalisé pour 245 minutes.

« Je savais que je ne marquerais jamais 50 buts et que je devais commencer à me battre pour qu'on me remarque, admet Hagel. Je me suis battu un peu dans les juniors et à la crosse, mais j'apprends encore. Tu ne peux pas gagner tous tes combats, surtout la première année. J'ai reçu quelques taloches! »

Hagel parle tout bonnement de la crosse. Ironiquement, il n'a jamais été repêché dans la Ligue nationale de hockey, mais l'a été dans la National Lacrosse League (NLL), par les Knighthawks de Rochester, au 6e tour (74e au total) en 2006. Le hockey, son « premier amour », comme il le dit, l'a emporté. Mais la crosse lui a donné une bonne base de bagarreur.

« Il y a beaucoup de bagarres et c'est plus dangereux qu'au hockey, car il y a moins de chances que le combat finisse vite parce qu'un joueur perd l'équilibre », rappelle l'athlète de 27 ans.

Deux modèles

Kyle Hagel n'a toujours pas joué dans la Ligue nationale, et ce n'est pas en 2012-2013 que ça arrivera. Il est à Hamilton avec un contrat de la Ligue américaine, l'entraîneur-chef Sylvain Lefebvre l'a laissé de côté à quatre reprises cette saison et pourrait le faire de nouveau vendredi. C'est qu'il y a également le vétéran Zach Stortini pour assurer le rôle de fier-à-bras.

Ça n'empêche pas Hagel de rêver à la LNH. Deux modèles l'inspirent particulièrement.

George Parros est un autre dur à cuire issu des bancs d'école de Princeton. Le colosse à la moustache bien fournie a étudié quatre ans (1999-2003) à la prestigieuse université du New Jersey, avant de passer par la Ligue américaine et l'ECHL, en route vers une carrière de 413 matchs qui se poursuivra avec les Panthers de la Floride quand le lock-out sera terminé.

Parros fait toutefois 1,96 m (6 pi 5 po) et avait été repêché avant d'amorcer son stage universitaire. Deux détails non négligeables...

« Il est plus gros que moi, il a une chance de coucher les plus costauds, reconnaît Hagel. Dans mon cas, j'essaie de m'en tirer avec une nulle! J'essaie de varier mes contributions, par exemple en désavantage numérique. Mais Georges est un gars formidable, je l'ai rencontré quelques fois. C'est une inspiration pour moi. »

L'autre modèle de Hagel joue justement pour le Canadien.

« J'ai toujours voulu être comme Brandon Prust. Il a le même style de jeu et le même gabarit que moi. Les deux, on amène autre chose en plus des combats. Quand le Canadien l'a embauché, je me suis dit que l'organisation aimait ce type de joueur. »

En attendant de réaliser son rêve, Hagel ne broie pas du noir pour autant. Il s'implique dans une fondation (Hockey Players for Kids) et a aidé à mettre au point une application hockey pour téléphones intelligents (Shnarped). Sans oublier qu'après huit ans à se promener aux quatre coins de l'Amérique, le revoici dans sa ville natale de Hamilton.

« Je viens de Hamilton et je suis heureux d'être ici. Aucune organisation ne m'a aussi bien traité jusqu'ici. J'aimerais rester quelques années. Et un jour, d'ici un ou deux ans, si quelque chose arrive pendant la saison et que le Canadien veut ajouter de la fougue dans sa formation, j'aimerais être rappelé. J'aimerais ajouter CE match à ma fiche! »