Price réprimande Sergei

Sergei Kostitsyn Sergei Kostitsyn  Photo :  PC/Paul Chiasson

Sergei Kostitsyn n'a jamais été louangé pour son attitude exemplaire.

Encore une fois rayé de la formation, Sergei Kostitsyn n'avait pas le coeur à faire des minutes supplémentaires avec les réservistes de l'équipe. Carey Price le ramène à l'ordre dans le vestiaire.

Laissé de côté pour un cinquième match d'affilée, le plus jeune des frères Kostitsyn a démontré son insatisfaction à sa manière.

L'attaquant a quitté l'entraînement matinal du Canadien, mardi, pratiquement au même moment que les partants de l'équipe.

Carey Price n'a vraiment pas apprécié la décision de son coéquipier. De retour dans le vestiaire pour y récupérer un nouveau bâton et pour essuyer son masque, Price ne s'est pas gêné pour exprimer à Kostitsyn son mécontentement.

« Pourquoi n'es-tu pas sur la glace? », a dit Price à Kostitsyn.

Devant l'absence de réponse du Bélarussien, Price lui a demandé : « As-tu entendu ma question? »

« Ce n'est pas de tes affaires », a finalement répondu Kostitsyn avant de prendre le chemin des douches.

Découragé, Price a hoché de la tête en répliquant par dérision : « C'est bien, Sergei. »

Price est ensuite retourné sur la glace en compagnie de Jaroslav Spacek et de Ben Maxwell.

Cette scène entre Price et Kostitsyn a attiré l'attention de deux journalistes, un de Radio-Canada Sports et un de RDS, lors d'une entrevue avec Mathieu Darche, le voisin de Price dans le vestiaire.

Par sa réaction, Price, quant à lui, a prouvé qu'il comprend maintenant mieux le concept d'équipe.

Direction KHL

Depuis le début des séries, Kostitsyn n'a pas obtenu de point en quatre matchs. De plus en plus, l'ancien coéquipier de Patrick Kane et de Sam Gagner avec les Knights de London semble vivre sur du temps emprunté à Montréal.

Il ne serait vraiment pas étonnant de le voir quitter le Canadien à la fin de la saison au profit de la Ligue continentale russe (KHL).

S. Kostitsyn a récolté 18 points (7 buts, 11 passes) en 47 matchs cette saison. Renvoyé à Hamilton en début d'année, il avait alors réclamé une transaction.

Quelques mois plus tard, Kostitsyn boude encore...