Gros week-end

Vers le carré d'as

Quatre duels relevés. La fin de semaine sera excitante pour les amateurs de football. Charles-Antoine Sinotte analyse les demi-finales d'association.

Association nationale

Les Falcons d'Atlanta (13-3) peuvent se vanter d'avoir la meilleure fiche de la ligue cette saison, avec les Broncos, mais ils ont encore tout à prouver.

Défaits à leurs trois dernières présences en matchs éliminatoires, ils croiseront de fougueux Seahawks de Seattle (11-5), dimanche, à Atlanta.

« Les Seahawks pourraient sans aucun doute causer la surprise, estime l'analyste Charles-Antoine Sinotte. Leurs forces sont complémentaires aux faiblesses des Falcons. Ils comptent sur un très bon jeu au sol, et c'est peut-être la plus grande faiblesse des Falcons, leur défense contre le jeu au sol. »

Les 49ers de San Francisco (11-4-1) ont donné le ton à leur saison en battant les Packers de Green Bay (11-5) en match d'ouverture avec Alex Smith au poste de quart.

L'ère Colin Kaepernick souffle désormais sur la baie de San Francisco. Elle amènera de nouvelles intrigues pour les Packers samedi.

« Kaepernick aura besoin du meilleur joueur à l'attaque du côté des Niners, Frank Gore le porteur de ballon, qui a connu une excellente saison, mais qui a surtout connu ses meilleurs matchs contre les Packers. Un jeune quart-arrière doit avoir un bon jeu au sol pour l'accompagner », analyse Sinotte.

« Je m'attends à ce que la défense des Niners neutralise aussi le quart Aaron Rodgers et son groupe de receveurs. On compte sur un front défensif très dynamique du côté des Niners. Ça va permettre de mettre de la pression sur Rodgers, le quart qui a subi le plus de sacs cette année dans la NFL. Avantage pour les Niners dans ce match-là. »

Association américaine

Les Texans de Houston (12-4) débarqueront à Foxborough dimanche avec un humiliant souvenir en tête.

Le 10 décembre, Tom Brady et ses Patriots (12-4) avaient démantelé la défense texane, avec 4 passes de touché, dans un gain de 42-14. 

Tom Brady

« En début de saison les Texans étaient considérés comme l'une des meilleures formations de la ligue. Mais ils ont connu une fin de saison épouvantable. »

« Ils se rendent à Foxborough pour affronter Tom Brady et Bill Belichick, qui ont énormément d'expérience en éliminatoires, et qui ont une équipe complète. En attaque, les Patriots sont capables de lancer le ballon à tous les receveurs de passe et comptent sur le retour de l'ailier rapproché Rob Gronkowski. Ce sera difficile de les neutraliser. »

C'est contre les Broncos (13-3), à Denver, que Ray Lewis pourrait offrir sa dernière danse samedi.

Les Ravens de Baltimore (10-6) feront face à une autre légende : Peyton Manning. Ce dernier tient fermement les rênes d'une attaque qui a inscrit en moyenne 30 points par match à domicile.

« Peyton Manning a gagné ses neuf derniers matchs contre les Ravens. Je ne crois pas que l'énergie des Ravens sera suffisante pour ralentir les Broncos, qui comptent, en attaque, sur beaucoup de cibles différentes et sur une défense très étanche. »

Victorieux à leurs 11 dernières rencontres, les Broncos entendent poursuivre leur chevauchée vers un possible choc contre les Patriots.

Un duel Manning-Brady fait déjà saliver les amateurs.

(D'après un reportage de Justine Boutet)