L'Action de grâces gâchée à Détroit et à Dallas

Le demi des Texans de Houston Justin Forsett pose le coude au sol. Justin Forsett, en blanc  Photo :  AP Photo/Paul Sancya

Les amateurs de football de Détroit n'oublieront pas de sitôt cette Action de grâces 2012, mais pour les mauvaises raisons.

Dans un match ponctué de rebondissements, les Texans de Houston (10-1) l'ont emporté 34-31 en prolongation sur les Lions (4-7), jeudi, dans la Ville de l'Automobile.

Un placement de 32 verges de Shayne Graham a donné la victoire aux Texans avec 2:25 à écouler à la prolongation. D'un coup de pied, il a ainsi évité qu'un deuxième match nul soit disputé en 11 jours dans la NFL, après celui entre les Rams de St. Louis et les 49ers de San Francisco.

La séquence d'événements qui a mené à cette conclusion était invraisemblable. Le premier jeu incongru est survenu au troisième quart, avec les Lions en avance 24-14. Justin Forsett a tenté une course et semblait avoir été arrêté à sa ligne de 25. Mais le demi offensif des Texans s'est relevé et a parcouru les trois quarts du terrain jusqu'à la zone des buts pour un touché de 81 verges tel que jugé par les officiels.

C'est là que Jim Schwartz s'est tiré dans le pied. L'entraîneur-chef des Lions a lancé son mouchoir pour une demande de révision, ce qu'il n'avait pas à faire parce que tous les touchés sont automatiquement revus dans la NFL.

En agissant de la sorte, Schwartz a non seulement écopé d'une punition pour conduite antisportive, il s'est aussi privé de la révision automatique. Le touché a donc compté, même si les reprises montraient nettement que Dorsett avait un genou et un coude au sol avant de se relever.

Un placement de Graham a ensuite nivellé la marque à 24-24, et les deux équipes se sont échangé des touchés au quatrième quart.

En prolongation, les deux botteurs ont eu la chance de donner la victoire à leur équipe, mais ont raté sur des distances respectables. Graham a loupé un essai de 51 verges, tandis que son vis-à-vis des Lions, Jason Hanson, a frappé la tige verticale sur une frappe de 47 verges.

L'échec de Hanson était particulièrement frustrant pour les Lions, qui venaient de reprendre le ballon au 41 des Texans grâce à une interception de Chris Houston.

Le joueur de ligne défensive Kyle Vanden Bosch a lui aussi raté une chance en or de donner la victoire aux Lions, quand le quart Matt Schaub lui a lancé, directement dans les mains, un ballon qu'il a été incapable d'intercepter. Vanden Bosch n'était qu'à une dizaine de verges de la zone des buts adverses.

Malgré la défaite, le quart des Lions Matthew Stafford a amassé 441 verges par la passe, dont 140 à Calvin Johnson.

Dans le camp adverse, Andre Johnson a connu un deuxième match du tonnerre de suite. Quatre jours après avoir saigné les Jaguars pour 273 verges, le receveur étoile a ajouté 188 verges à sa fiche, pour un total de 461 verges en deux matchs.

Redskins 38 - Cowboys 31

Robert Griffin III a une fois de plus fait opérer sa magie. Mais celle de Tony Romo a bien failli le reléguer dans l'ombre.

Les quatre passes de touché de Griffin ont permis aux Redskins de Washington (5-6) de se forger une avance suffisante pour résister à la remontée des Cowboys (5-6) et pour décrocher une victoire de 38-31, à Dallas.

C'est la deuxième semaine de suite que Griffin réussit quatre passes payantes. La recrue a déployé l'étendue de son exceptionnel talent dans un deuxième quart décisif. Durant ces 15 minutes de jeu, il a complété ses 8 passes pour cumuler 178 de ses 311 verges de gain. Trois de ses relais ont été transportés jusque dans la zone des buts.

Avec une avance de 28-3 à la mi-temps, les Redskins étaient bien parés pour un éventuel réveil de Romo. Le quart des Cowboys a décoché trois passes de touché dans la deuxième demie. Il a conclu la rencontre avec des gains aériens de 441 verges.

Patriots 49 - Jets 19

Le deuxième quart a également été primordial dans le match de soirée opposant les Jets (4-7) aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre (8-3), à New York.

La troupe de Tom Brady a enregistré 35 points durant les 15 minutes précédant la mi-temps. Ils ont notamment marqué trois touchés en 56 s pour finalement l'emporter 49-19.

Brady a réussi trois passes de touché en plus d'en inscrire un au sol.

Julian Edelman a marqué deux fois, d'abord avec un retour d'échappé sur les unités spéciales, puis grâce à une passe de 56 verges de Brady. Edelman n'a toutefois pas pu terminer le match, victime d'une blessure à la tête.