Jenkins a donné du mal aux policiers

Les explications de Marie Malchelosse

Au lendemain de l'arrestation de Ventrell Jenkins pour violence conjugale, Radio-Canada Sports a obtenu le rapport de police qui confirme qu'il a résisté à son arrestation.

Selon le rapport, Jenkins frappait sa fiancée, Deidre Hudson, à coups de poing au visage quand deux policiers sont entrés chez lui. Ils n'ont pas réussi à le maîtriser avec leurs pistolets à décharge électrique.

« Il s'est alors éloigné de sa fiancée et s'est approché d'une photo, l'a prise dans ses mains, et disait : "Je t'aime" », peut-on lire dans le document.

Toujours selon le rapport, les policiers ont tenté sans succès de mettre les menottes à Jenkins, mais un chien pitbull les a attaqués.

Jenkins a voulu fuir. Les deux policiers lui ont toutefois bloqué le chemin. Ce n'est qu'à l'arrivée d'un troisième policier qu'ils ont pu maîtriser le grand athlète de 1,88 m et 130 kg à l'aide de trois paires de menottes.

« (Deidre) Hudson était inconsciente, mais semblait respirer, précise le rapport. [Elle] avait des coupures au visage et était boursouflée du côté droit à un point tel qu'on ne pouvait pas la reconnaître. »

Le shérif du comté de Lexington a confié à la journaliste Marie Malchelosse, vendredi, qu'il entretenait toujours certaines craintes quant à l'état de santé de la victime en raison de la gravité des blessures.

La jeune femme a été admise à l'urgence de l'hôpital Palmetto Health Richland de Columbia, en Caroline du Sud, où elle était encore vendredi.

Jenkins est accusé de violence conjugale extrême et d'avoir résisté à son arrestation. On ne connaît pas encore les motifs de son geste. L'enquête est en cours.

Il a été conduit au centre de détention du comté de Lexington, où il était encore détenu vendredi. La caution a été fixée à 110 000 $US.

Ventrell Jenkins en était à sa première saison avec les Alouettes de Montréal après avoir joué brièvement pour les Tiger-Cats de Hamilton.

Blessé au genou, il n'avait pas joué depuis le match du 23 septembre contre les Argonauts de Toronto. En neuf matchs en 2012, il a réussi 5 sacs du quart et 11 plaqués défensifs. Il a aussi provoqué un échappé et en a recouvré un autre.

(avec la collaboration de Marie Malchelosse)