Hamilton lâche des noms

Tyler Hamilton en 2012 Tyler Hamilton en 2012  Photo :  PC/Bebeto Matthews

Cité comme témoin au procès de l'affaire de dopage Puerto, Tyler Hamilton a cité les noms d'autres cyclistes clients du Dr Fuentes avec qui il faisait affaire pour ses autotransfusions.

Interrogé par vidéoconférence mardi, Hamilton a nommé quatre athlètes dans son témoignage sur ses trois ans de collaboration avec Eufemanio Fuentes, entre 2002 et 2004, jusqu'à son contrôle positif et sa suspension de deux ans.

« En juin 2004, avant l'épreuve du Dauphiné Libéré, j'ai fait avec d'autres coureurs cyclistes un voyage de France jusqu'à Madrid pour faire une transfusion. Avec moi voyageaient Santi Perez, Alvaro Pino, Oscar Sevilla et Enrique Gutierrez. Nous allions tous voir Fuentes », a expliqué Hamilton devant la juge.

À propos de l'Espagnol Santi Perez, 2e du Tour d'Espagne 2004 et alors coéquipier de Hamilton avec Phonak, l'Américain a souligné que l'Espagnol avait connu le même type de contrôle positif que lui. Perez avait en effet été déclaré positif à une transfusion homologue (d'une personne à une autre).

« Comme pour moi, cela peut signifier trois choses : soit qu'il a effectivement reçu du sang d'une autre personne, soit que sa poche de sang a été manipulée d'une manière ou d'une autre, soit que le contrôle avait été mal fait », a précisé Hamilton.

L'ancien cycliste américain a rappelé que c'est son ancien directeur sportif Bjarne Riis qui l'a mis en contact avec le Dr Fuentes. Qu'il avait eu un premier contact par téléphone en janvier 2002, avant de le rencontrer pour la première fois de visu dans une aire d'autoroute entre Barcelone et Valence, puis de procéder à une première extraction de sang en mars 2002.

« Au total, j'ai fait une quinzaine d'autotransfusions, soit en présence du Dr Fuentes ou Dr Merino Batres. Alberto Leon [homme de main de Fuentes décédé depuis] m'a aussi fait une fois une réinjection pendant le Tour de France 2002. »

Hamilton a précisé qu'il avait payé Eufemanio Fuentes de 34 000 à 46 000 $ (les deux premières années), puis 66 000 $ en 2004. Cette somme couvrait non seulement les autotransfusions, mais aussi un approvisionnement en EPO, hormones de croissance, testostérone et insuline.

Hamilton, qui a mis fin à sa carrière en 2009, a indiqué que sa collaboration avec le Dr Fuentes s'était terminée en septembre 2004, quand il avait été suspendu pour deux ans en raison d'une autotransfusion.

Sans Contador 

Le coureur espagnol Alberto Contador, qui devait être entendu comme témoin vendredi, ne témoignera finalement pas comme initialement prévu. C'est ce qu'a indiqué l'avocat de l'une des parties.

« À la vue du déroulement du procès, je renonce à présenter le témoin Alberto Contador », a expliqué Ignacio Arroyo, avocat de Manolo Saiz, son ancien directeur sportif dans l'équipe Liberty Seguros, sans donner davantage de précision.

Par ailleurs, la juge a indiqué que le coureur espagnol Angel Vicioso, également ancien membre de Liberty Seguros et qui devait aussi être entendu comme témoin vendredi, n'était pour l'instant « pas localisable ».