Suspendu, Frank Schleck ratera le Tour de France

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Frank Schleck Frank Schleck  Photo :  AFP/PASCAL PAVANI

L'Agence antidopage du Luxembourg a suspendu jusqu'au 14 juillet le cycliste Frank Schleck, de l'équipe RadioShack Nissan Trek, en raison de son échec à un test subi au Tour de France l'an dernier.

Schleck a été suspendu pour un an, mais de façon rétroactive au Tour de 2012. La suspension le gardera à l'écart de la Grande Boucle cette année. La course s'amorcera le 29 juin.

L'athlète de 32 ans a subi un contrôle qui a révélé la présence de Xipamide, un diurétique interdit. Le cycliste a nié toute faute.

« Le conseil de discipline a écarté l'hypothèse d'une prise volontaire d'un produit interdit, a commenté Schleck. Je garde la tête haute. Je ne suis pas un tricheur. »

« Selon des expertises, le conseil de discipline a expliqué la présence de Xipamide dans mes échantillons par l'ingestion de compléments alimentaires contaminés. Douze mois de suspension, c'est donc sévère », a poursuivi le Luxembourgeois.

« Malheureusement, les règles de l'UCI sont telles que même une contamination involontaire suffit pour prononcer une sanction », a conclu le cycliste.

Schleck a fini 3e du Tour de France en 2011. L'année suivante, il était 12e au moment de quitter la course le 17 juillet avec cinq étapes à disputer.

Schleck aurait pu être suspendu pendant deux ans. Il peut porter la décision en appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), à Lausanne, en Suisse.