« Quelle triste histoire » - Roger Federer

Roger Federer Roger Federer  Photo :  AFP/PAUL CROCK

Roger Federer a déclaré samedi qu'il était attristé par les aveux de dopage de Lance Armstrong.

Le Suisse pense que les tricheries du cycliste américain auront un effet négatif sur le sport dans son ensemble.

« Quelle triste histoire », a dit le champion suisse de tennis, vainqueur de 17 tournois du grand chelem après s'être qualifié pour les huitièmes de finale des internationaux de tennis d'Australie.

« Je ne sais que dire. Je suis tout simplement triste de voir que quelqu'un a fait ça pendant tant de temps. Il est évident qu'il a fait beaucoup de mal à son sport [...] et peut-être aussi à tous les autres sports ».

Serena Williams, qui a remporté 15 tournois du grand chelem, a reconnu qu'elle avait été « figée » devant la télévision pendant l'émission durant laquelle Armstrong est passé aux aveux.

« En tant qu'athlète, en tant que personne qui travaille vraiment, vraiment dur depuis que j'ai 3 ou 4 ans, je pense que c'est un triste jour pour tous les athlètes », a-t-elle dit.

« Je pense malheureusement que beaucoup de gens aujourd'hui se disent : "OK si quelqu'un de ce niveau a triché, qu'en est-il de tous les autres dans tous les autres sports?" »

Schleck croit Armstrong

Pour sa part, le gagnant du Tour de France Andy Schleck croit Armstrong lorsqu'il dit qu'il n'a pas utilisé de drogues de performance après son retour à la compétition en 2009.

Durant l'entrevue en deux parties que l'Américain a accordée à Oprah Winfrey jeudi et vendredi, Armstrong a juré ne pas s'être dopé après un retour à la compétition infructueux qui s'est déroulé de 2009 à 2011.

Schleck et Alberto Contador ont vaincu Armstrong au Tour de France de 2009, et le Luxembourgeois s'est dit certain que le Texan était « propre » pour cette compétition.

Le cycliste de l'équipe RadioShack a répété samedi en conférence de presse à Adélaïde : « Je crois qu'il était propre lorsqu'il a effectué son retour à la compétition. »