Dopage : l'affaire Armstrong

Lance, le provocateur

Lance Armstrong Lance Armstrong  Photo :  photo twitter

Lance Armstrong a joué la carte de la provocation ce week-end en publiant sur son compte Twitter une photo de lui et de ses maillots jaunes.

Sur le cliché, vu plus de 100 000 fois dimanche midi, Armstrong, déchu de ses sept victoires au Tour de France, est allongé sur un canapé, devant ses maillots jaunes encadrés au mur de son domicile d'Austin, au Texas.

Le tout, agrémenté de ce petit commentaire : « De retour à Austin, tranquillement allongé. »

La photo a suscité de nombreux commentaires très partagés entre les fans qui approuvent et les détracteurs qui insultent l'ancien cycliste pour cette nouvelle provocation.

Le 23 octobre, Armstrong avait enlevé de son compte Twitter la référence à ses sept victoires dans le Tour de France, quelques heures après que l'Union cycliste internationale eut officiellement entériné les sanctions contre l'Américain, rayé des palmarès depuis août 1998.

Le 10 octobre, l'Agence américaine antidopage (USADA) avait publié un rapport de 202 pages, accompagné de quelque 1000 pages de témoignages et d'études, pour dénoncer le système de dopage mis en place par Armstrong.

En complément