Bilan 2012

L'année d'Alexandre Despatie

Alexandre Despatie

Alexandre Despatie a toujours eu une place spéciale dans le coeur des Québécois.

Un texte de Marie-José Turcotte 

Ça date de 1998, quand on a vu ce petit garçon de 13 ans, maigrichon et souriant, avec la médaille d'or du 10 m des Jeux du Commonwealth au cou... Quatorze ans plus tard, il est devenu un homme, toujours aussi charmant!

Sa participation aux Jeux de Londres, l'été dernier, a pris des allures de télésérie après deux années de galère!

Au printemps 2011, il est arrêté par une tendinite et une bursite au genou... Un grand passage à vide pour lui s'amorce. Il rate les Championnats du monde et ne reprend la compétition qu'en février 2012.

Une année hors compétition, pour préparer les Jeux olympiques, est loin d'être la formule idéale.

Pourtant, il éblouit tout le monde. À la dernière compétition où il est possible de se qualifier pour les Olympiques, il termine 3e et réussit son pari.

Il a cinq mois devant lui pour réaliser le rêve de sa carrière, gagner la médaille d'or des JO, la seule qui manque à son palmarès d'immense champion.

Mais la vie... La vie, parfois, nous réserve des défis.

Le 12 juin, à Madrid, lors d'un entraînement, il se frappe la tête sur un tremplin. Le front ouvert, il l'a échappé belle!

Malgré cette plaie, malgré une commotion cérébrale, dès qu'il reçoit le OK des médecins, il reprend sa préparation olympique.

De la civière où il a pensé qu'il aurait pu mourir jusqu'au tremplin de Londres, il n'y a eu que six semaines. Bien peu de temps pour rivaliser avec les meilleurs de la planète. Cette fois-ci, il n'y a pas eu de miracle. Alexandre est vidé, en état de survie, il termine 11e.

Jamais il n'avait été aussi éprouvé psychologiquement...Toujours aussi généreux, il a répondu à toutes nos questions, parfois de façon émotive, mais toujours avec franchise.