Pascal évite le bistouri

Pascal évite le bistouri

Le boxeur Jean Pascal a subi une déchirure partielle du tendon du biceps et une rupture de la coiffe des rotateurs de son épaule gauche durant son combat de vendredi.

La blessure ne nécessite pas de chirurgie. Selon les informations divulguées mardi par les médecins, Pascal suivra un traitement de trois à quatre semaines.

Cela lui permettrait de reprendre l'entraînement et de se préparer pour un combat de championnat du monde contre Chad Dawson. La tenue de ce duel peut donc toujours être envisagée pour le mois de mars.

En fait, Pascal recevra une première injection de plasma dès mardi après-midi afin d'entamer le processus de guérison.

Rappelons que la blessure est survenue au 4e round de son combat contre Alesky Kuziemski quand son gant gauche est demeuré accroché à une lanière retenant les câbles du ring. Pascal y effectuait un retour en livrait un premier combat en près de 19 mois.

On s'attend à ce que l'ancien champion du WBC des mi-lourds puisse recommencer à s'entraîner dès lundi, à la condition bien sûr d'y aller avec prudence et de suivre à la lettre les recommandations.

Visiblement soulagé, le principal intéressé s'est dit heureux à l'idée de pouvoir affronter Dawson selon ce qui était initialement prévu à l'agenda.

« Je suis très content de pouvoir me battre en mars », a-t-il lancé.

Selon les données disponibles sur le site boxrec.com, la date du 23 mars a déjà été retenue pour un duel qui sera présenté au Québec.

Le pire des scénarios aurait pu le tenir à l'écart de la compétition pour une période de six à huit mois.