Médaille d'or pour Dominique Maltais

La réaction de Dominique Maltais

Dominique Maltais a bien amorcé sa saison en remportant samedi la première épreuve de snowboard cross de la saison de la Coupe du monde de surf des neiges.

Lors de cette épreuve qui se déroulait à Montafon, en Autriche, la Québécoise a terminé devant l'Italienne Raffaella Brutto et l'Australienne Belle Brockhoff.

Après avoir pris le 2e rang des qualifications, la détentrice du globe de cristal de la spécialité a connu une journée parfaite. Elle s'est également imposée en quarts et en demi-finales.

Stratégie payante

« L'Australienne a connu un super de bon départ, a dit Maltais, qui a livré toute une bataille à Moenne Loccoz. La Française a aussi eu un bon départ, elle était solide sur sa planche et vite dans le parcours.

« Je l'ai dépassée dans le premier virage, mais elle est revenue me chercher un peu plus tard. Je l'ai finalement dépassée avant la fin, peut-être à une centaine de mètres avant la fin. »

Maltais était par ailleurs heureuse d'avoir été confrontée à ses faiblesses et d'avoir relevé le défi.

« Par le passé, je ne jouais pas assez mes lignes. J'étais un peu trop gentille avec mes adversaires. Nous avions un plan de match aujourd'hui pour améliorer ça. Je suis donc vraiment contente. »

« J'ai eu de super bons camps d'entraînement cet automne. L'entraînement physique avec B2dix cet été a vraiment porté fruits. C'est sûr que je mettais plus d'accent sur les événements de Stoneham et Sotchi, en vue des Jeux olympiques l'année prochaine. Mais compte tenu de ma personnalité, chaque fois que je prends le départ, ce n'est sûrement pas pour terminer dernière! »

L'Américaine Lindsey Jacobellis n'a pas fait le voyage à Montafon, préférant vraisemblablement reporter son retour à la compétition à mercredi, journée des qualifications de la prochaine Coupe du monde de Telluride au Colorado.

« La prochaine course est en altitude, alors c'est physiquement très exigeant. Si tu peux arriver quelques jours à l'avance... », a dit Maltais, pour expliquer l'absence de sa grande rivale.

Neige, vent et brume

Les conditions climatiques difficiles ont compliqué la vie des athlètes. L'épreuve féminine a dû même être reportée d'une journée.

« Il n'a pas cessé de neiger depuis notre arrivée. Hier (vendredi), il ventait, c'était l'enfer », a précisé Maltais, qui a attendu de longues heures avant d'avoir la confirmation qu'elle avait fait une descente de qualification pour rien.

« Ça joue un peu sur le moral. Tu tentes toujours de te préparer, de te mettre dans l'atmosphère et, au bout de cinq d'heures, on t'annonce que la course est reportée. »

De son côté, la Canadienne Maëlle Ricker a pris le 13e rang. Son parcours a pris fin lors des quarts de finale.

Carle Brenneman et Jade Critchlow ont terminé en 16e et 20e positions.