Beauchemin-Pinard tient promesse

Catherine Beauchemin-Pinard Catherine Beauchemin-Pinard  Photo :  Judo St-Hubert

Catherine Beauchemin-Pinard avait promis de faire mieux. Et elle a tenu promesse, à Jeju, en Corée du Sud. Elle a fini 3e dans sa catégorie des moins de 63 kg.

L'athlète de 18 ans a réalisé le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde chez les seniors.

« Je suis vraiment contente, a dit Beauchemin-Pinard. Je voulais me rattraper et faire mieux cette semaine. Et c'est réussi! »

Elle avait été éliminée à son premier combat lors du Grand Chelem de Tokyo, il y a une semaine.

Cette fois, la judoka du Québec a remporté son premier duel face à la Sud-Coréenne You Jeyoung, qu'elle ne connaissait pas, en marquant un yuko.

« Ce fut été un long combat, mais j'ai fini par gagner. Mon cardio a fait la différence et j'ai été patiente, a-t-elle expliqué. Je ne me suis pas pressée pour faire mes attaques et j'ai fait attention pour ne pas faire d'erreurs. »

Qualifiée pour les demi-finales, elle a ensuite affronté la Mongole Mungunchimeg Baldorj, qui l'a battue par ippon au terme d'un combat trop court au goût de la Canadienne.

« En me faisant un balayage, elle m'a frappé la tête en même temps et je suis tombée. Elle a donc pu m'immobiliser, a expliqué Beauchemin-Pinard. J'ai une belle petite bosse, mais pas de commotion cérébrale. »

« Le combat n'a pas duré longtemps, alors je n'ai pas eu le temps d'essayer des attaques. C'est la plus grande déception de ma journée, car je n'ai pas pu aller à 100 % jusqu'à la fin », a-t-elle ajouté.

Pour la médaille de bronze, Beauchemin-Pinard a dû affronter sa compatriote Monika Burgess. Elle a gagné par ippon, après avoir été patiente.

« Ce n'était pas la première fois que nous nous affrontions. La dernière fois, j'avais perdu et je n'étais pas contente, a admis Beauchemin-Pinard. Au début j'étais stressée, car je ne voulais pas perdre. Mais finalement ça s'est bien passé. »

Monika Burgess a finalement terminé au 5e rang de la compétition.

Dans la catégorie des moins de 57 kg, Stéfanie Tremblay a également conclu la compétition au 5e rang.

Après avoir remporté son premier combat, elle a été défaite en demi-finale par la Japonaise Tsukasa Yoshida. La Québécoise s'est ensuite avouée vaincue dans son duel pour la médaille de bronze face à la Sud-Coréenne Kim Jin-sun.

Chez les hommes, Patrick Gagné (-66 kg) et Alexis Morin-Martel (-73 kg) ont terminé au 7e rang dans leur catégorie respective. Ils ont tous les deux inscrit une victoire et deux défaites.

Audrey Francis-Méthot (-52 kg), Antoine Bouchard (-66 kg) et Arthur Margelidon (-73 kg) n'ont pas obtenu de classement.

La Coupe du monde de Jeju se termine vendredi. Les Canadiens Alix Renaud-Roy (-70 kg), Sarah Mazouz (-70 kg) et Kyles Reyes (-100 kg) seront en action.