Reid et Hollingsworth en pleine forme

Sarah Reid Sarah Reid  Photo :  PC/AP Photo/Mike Groll

Les Canadiennes Sarah Reid et Mellisa Hollingsworth ont amorcé la nouvelle saison de la Coupe du monde de skeleton avec le couteau entre les dents, jeudi.

Au terme des deux premières descentes du jour sur la piste de Lake Placid, Reid occupe le sommet du classement avec un chrono cumulatif de 1 min 51 s 72/100.

L'Albertaine de 25 ans, championne du monde junior en 2008, détient seulement un avantage de deux centièmes de seconde sur sa coéquipière Hollingsworth. L'Allemande Marion Thees complète le trio de tête.

Depuis sa première Coupe du monde en 2007, Reid n'est jamais montée sur le podium.

« J'ai eu de bons entraînements et je sens que les choses se mettent en place, a dit Reid. Mon meilleur résultat en Coupe du monde est une 6e place, alors c'est très excitant d'être dans le siège de la meneuse avant la dernière manche vendredi. »

« Le peloton est tellement fort, c'est ridicule, a poursuivi Hollingsworth. N'importe quelle fille du top 10 peut monter sur la plus haute marche du podium. Je ne tiens pas pour acquise mon avance en vue de la dernière course de demain. »

L'Américaine Katie Uhlaender, championne du monde en titre, a dû se contenter du 6e rang après une première descente décevante.

Exceptionnellement à Lake Placid, une troisième manche, réservée aux 10 meilleures, déterminera le podium vendredi.

Retour raté de Montgomery

Du côté masculin, les Canadiens n'ont pas été inspirés par les succès de leurs compatriotes.

John Fairbarn, Jon Montgomery et Eric Nielson ont tous manqué la qualification. Ils devront regarder la troisième manche vendredi sur le bord de la piste.

Fairbarn (1:49,76) et Montgomery (1:49,82) ont raté l'ultime descente de peu, terminant respectivement 11e et 12e.

Montgomery effectuait un retour à la compétition après une année sabbatique pour travailler sur son équipement.

Quant à Nielson, il s'est classé 16e (1:50,23).

C'est le Letton Martin Dukurs, champion de la Coupe du monde des trois dernières saisons, qui trône en tête après deux manches (1:47,71). Il devance le Russe Alexander Tretjyakov par un centième. Son frère Tomass Dukurs pointe au 3e rang (1:47,77).