Horner choisit la continuité

hornerportrait Christian Horner  Photo :  AFP/Aly Song

Christian Horner était courtisé par Ferrari. Red Bull a tué l'incertitude en prolongeant son contrat jusqu'en 2017. C'est ce qu'a confirmé le conseiller de F1 de la marque.

Après que Christian Horner eut été aperçu à l'usine de Maranello de Ferrari le 25 janvier, les gazettes spécialisées se sont déchaînées. Pourtant, cette rencontre avait été organisée par le grand patron, Luca di Montezemolo, pour discuter des accords commerciaux qui lient les équipes à Bernie Ecclestone. Étaient présents M. Ecclestone, Martin Withmarsh (McLaren) et Niki Lauda (Mercedes-Benz), selon le magazine allemand Auto Motor und Sport.

Helmut Marko, conseiller et responsable du développement des pilotes de Red Bull, a coupé court à toutes les rumeurs cette semaine, en répondant à la question par une autre question : « Comment Christian pourrait-il négocier à Maranello alors que nous venons juste de prolonger son contrat jusqu'en 2017? », s'est-il étonné au magazine Sport Bild.

hornerecclestone

Ferrari n'a pas été insensible aux succès de l'équipe autrichienne depuis que Sebastian Vettel a obtenu son poste de titulaire. Depuis son arrivée à la tête de l'équipe en 2005, Christian Horner a remporté trois titres des constructeurs et trois titres des pilotes. L'actuel patron de l'équipe Ferrari, Stefano Domenicali, peut donc dormir tranquille...

Ce nouveau contrat confirme que M. Horner pilotera le dossier délicat du passage au moteur turbo V6 en 2014, au coeur d'une profonde réforme des règlements techniques. Ce nouveau contrat laisse croire que l'ingénieur Adrian Newey restera encore quelques années avec Red Bull, car les deux hommes ont l'habitude de signer leur contrat en même temps.

Red Bull dévoilera sa nouvelle voiture, la RB9, dimanche, deux jours avant le début des essais présaison à Jerez. Mark Webber sera le premier à tourner dans la nouvelle voiture.