Les norovirus derrière la flambée de gastroentérite à l'U. de Regina

Un homme à la toilette Un homme à la toilette  Photo :  iStockphoto

L'Université de Regina dit que les norovirus sont à l'origine de tous les cas de gastroentérite dans la communauté universitaire observés depuis quelques jours.

Elle a reçu cette confirmation de l'Autorité régionale de santé de Regina-Qu'Appelle, précise-t-elle dans un communiqué de presse mardi.

Ses administrateurs ont été informés d'une éclosion de gastroentérite le 26 février. Ils ont fermé le centre d'entraînement à partir de samedi et comptaient le rouvrir mercredi, mais ils ont décidé de rester sur le qui-vive. Le centre devrait ouvrir de nouveau le 3 mars, affirme l'Université dans son communiqué.

Les norovirus peuvent se propager, entre autres, par la consommation d'aliments ou d'eau potable contaminés, ce qui pousse l'Université à suspendre notamment le buffet en libre service. Elle indique qu'elle communique avec l'Autorité de santé de Regina-Qu'Appelle pour surveiller l'éclosion.

Les norovirus sont présents dans les selles ou les vomissements des personnes infectées et sont très contagieux, selon l'Agence de la santé publique du Canada. 

La gastroentérite est une inflammation de la paroi de l'estomac et de l'intestin, qui provoque de la diarrhée, des nausées et des vomissements.

L'Université de Regina recommande à toute personne atteinte de ces symptômes d'appeler la ligne de santé de la Saskatchewan au 811. 

Les personnes qui ont été exposées aux virus présentent généralement des symptômes dans les 24 à 48 heures qui suivent, mais les symptômes peuvent se manifester seulement 12 heures après, selon l'Agence.

Saskatchewan en direct Afficher le fil complet