Pas d'inspections obligatoires des salons de beauté en Saskatchewan

La coupure à la main de Michelle Burns va mieux, mais elle attend des résultats de test médical La coupure à la main de Michelle Burns va mieux, mais elle attend des résultats de tests médicaux  Photo :  CBC

Une cliente d'un salon de beauté de Regina qui a contracté une infection à la main réclame des changements à la façon dont ces salons sont inspectés.

Michelle Burns a été accidentellement coupée par son esthéticienne quand elle a reçu une manucure le 4 janvier. Dans les jours qui ont suivi, elle a contracté une infection.

« Lorsque je me suis finalement rendue chez le médecin, la coupure avait l'air d'une cerise, se souvient-elle. Du pus coulait de la plaie. C'était très rouge. »

Des antibiotiques ont fait partir l'infection, mais Michelle Burns a déposé une plainte contre le salon où elle a eu sa manucure parce que, selon elle, les employés n'ont pas respecté les règles d'hygiène en vigueur. Il s'agit de la troisième plainte contre ce même salon depuis 2009. 

Une manière d'inspecter inquiétante, selon Michelle Burns

Michelle Burns connaît bien l'importance de la salubrité en milieu de travail parce qu'elle travaille comme technicienne en extension de cils Michelle Burns connaît bien l'importance de la salubrité en milieu de travail parce qu'elle travaille comme technicienne en extension de cils  Photo :  CBC

Michelle Burns n'est pas satisfaite de la façon dont l'autorité régionale de santé Regina Qu'Appelle réglemente ces établissements. L'autorité mène une inspection seulement lorsqu'une plainte est déposée. Il n'y a pas d'inspection annuelle comme c'est le cas en Ontario. De plus, en Saskatchewan, les inspecteurs communiquent avec le propriétaire du salon avant de se rendre sur place pour le prévenir de leur arrivée.

En outre, les rapports d'inspection ne sont pas publics en Saskatchewan. Les clients doivent donc s'assurer de la salubrité des lieux et de l'équipement en demandant à la personne responsable d'expliquer les règles d'hygiène en vigueur.

Cette façon de faire n'est pas assez stricte, selon Mme Burns, qui aimerait plutôt voir des inspections-surprises.

Pour sa part, le responsable de l'hygiène de l'environnement à l'Autorité régionale de santé Regina-Qu'Appelle, Robert Schuba, assure que les inspecteurs ont visité le salon de beauté en question et qu'un suivi sera fait.

Un journaliste de CBC a contacté le salon jeudi, mais on lui a dit que la personne responsable de la gestion de l'entreprise était déjà partie pour la journée.

Saskatchewan en direct Afficher le fil complet