La santé de l'économie agricole en 2016 sera liée au climat

Semailles dans la région de Bellegarde (archives) Semailles dans la région de Bellegarde  Photo :  ICI Radio-Canada

Les conditions météorologiques auront des effets importants sur la demande pour les produits agricoles canadiens en 2016, selon Financement agricole Canada (FAC).

Dans ses prédictions de tendances pour l'année 2016, le plus important prêteur à l'industrie agricole canadienne estime que la sécheresse qui sévit en Russie et en Ukraine pourrait réduire la production de blé dans ces pays et stimuler la demande pour le blé canadien.

L'économiste agricole en chef à FAC, Jean-Philippe Gervais, dit que le phénomène El Nino risque d'avoir un impact négatif sur la production d'huile de palme et de pois chiches en Asie, ce qui créera une forte demande pour les légumineuses canadiennes et entraînera une hausse des prix en 2016.

M. Gervais prévoit toutefois que l'industrie de l'élevage connaîtra des résultats partagés en 2016, en raison d'une diminution des prix des bovins.

L'économiste en chef envisage des profits comparables à ceux de la moyenne des cinq dernières années pour les exploitations porcines, provenant de la forte demande de porc en Chine.

Pour ce qui est du secteur laitier, les profits pourraient « être plus vulnérables » à cause notamment des faibles prix mondiaux de ces produits.

Finalement, la faiblesse des taux d'intérêt et du dollar continueront de jouer en faveur de l'agriculture canadienne en 2016.

Saskatchewan en direct Afficher le fil complet