Des insectes se régalent d’animaux empaillés au musée Royal de la Saskatchewan

Anthrène des tapis Anthrène des tapis  Photo :  Gouvernement du Canada

Le musée Royal de la Saskatchewan est aux prises avec un problème de peste bien particulier. Des anthrènes des tapis se sont installés dans les animaux empaillés.

Leurs larves détériorent les fourrures et les plumes des bêtes de la collection d'histoire naturelle du musée de Regina.

« Elles adorent s'installer sur les animaux morts et les détruire », explique le conservateur en chef du musée Royal, Ray Poulin. « Nous avons trouvé un bon nombre de ces insectes sur des animaux empaillés et nous avons dû les enlever. »

Dépouille larvaire de l'anthrène du tapis. Dépouille larvaire de l'anthrène du tapis.  Photo :  Gouvernement du Canada

Les conservateurs de musée à travers le monde connaissent bien l'appétit de ces insectes pour les artéfacts et ont appris à déceler leur présence rapidement.

Ray Poulin explique qu'avant les années 1940, les musées utilisaient de dangereux produits chimiques, comme l'arsenic, pour prévenir les infestations d'insectes.

Le conservateur en chef soutient que les établissements tentent maintenant de ne pas utiliser ce type de produits.

Une des expositions du musée de Regina a été fermée de façon temporaire pendant que les employés tentent de régler le problème ; un travail assidu qui consiste à faire le toilettage des animaux et à mettre les insectes dans des sacs et les congeler.

Une employée du musée Royal de la Saskatchewan, Marilyn Bellows, fait la toilette d'un animal empaillé. Une employée du musée Royal de la Saskatchewan, Marilyn Bellows, fait la toilette d'un animal empaillé.  Photo :  CBC

Saskatchewan en direct Afficher le fil complet

Facebook