2012, l'Année des Fransaskois

Programmes d'études fransaskois : le CEF n'est pas exclu selon la province

Le CEF n'est pas exclu du processus de développement de ses programmes selon le min. de l'Éducation de la province

Le ministère de l'Éducation de la Saskatchewan réfute les allégations du Conseil des écoles fransaskoises voulant que le CEF soit exclu du processus de révision de ses programmes d'études.

Samedi dernier, le directeur de l'Éducation du CEF, Bernard Roy, reprochait au ministère de ne pas consulter le conseil pour l'élaboration des programmes d'enseignement fransaskois et que l'évaluation de ces programmes était en retard par rapport à l'ensemble des programmes d'enseignement de la province.

Bernard Roy soutenait que la situation s'était beaucoup détériorée depuis que le gouvernement eut aboli en avril 2011 la Direction de l'éducation française au sein du ministère de l'Éducation, pour l'amalgamer au sein d'une nouvelle unité qui gère tous les programmes d'enseignements des écoles primaires et secondaires de la Saskatchewan. Cette nouvelle unité, la Direction de la réussite et du soutien des élèves, est maintenant responsable du développement des programmes d'études francophones, anglophones et autochtones de la province.

Le directeur général de la Direction de la réussite et du soutien des élèves, Tim Caleval, soutient que le CEF est consulté au même titre que les autres commissions scolaires de la province.

Tim Caleval admet que le processus de révision des programmes d'enseignement de la maternelle à la 9e année se fait plus rapidement en anglais qu'en français. Il attribue la situation au travail qui avait été amorcé avant la restructuration de 2011 au moment où les unités travaillaient indépendamment et à leur propre rythme. Tim Caleval affirme que ce n'est plus le cas et que le ministère s'engage à réviser le programme d'enseignement fransaskois pour le secondaire, au même rythme que le programme anglophone. « Une certaine partie du travail a été fait et l'on s'engage à terminer ce travail et pour le nouveau travail à venir, nous prenons l'engagement de s'assurer que nous allons faire en sorte qu'il est livré en même temps. »

Le Conseil des écoles fransaskoises continue de réclamer du financement au ministère de l'Éducation afin de prendre en charge les programmes d'étude fransaskois.

Tim Caleval préfère ne pas commenter cette question, puisqu'elle est liée en ce moment à une poursuite judiciaire.

Saskatchewan en direct Afficher le fil complet

    Facebook