Lutte contre les virus : des chercheurs de McGill font une percée en Saskatchewan

Représentation d'un homme et d'un virus  Photo :  iStockphoto

Des chercheurs de Saskatoon ont dit avoir déterminé la structure d'une protéine-clé qui empêche les virus de se répandre.

Les scientifiques du synchrotron du Canadian Light Source qualifient cette percée d'étape importante dans le développement de nouvelles façons de combattre des maladies virales telles que l'influenza, le SRAS, l'hépatite C, la fièvre du Nil occidental et la polio.

L'étude a été menée par des équipes de l'Université McGill, à Montréal, et par le Centre de recherche australien sur la médecine moléculaire.

Selon eux, cette découverte aidera les chercheurs à développer de nouveaux médicaments pour combattre une vaste gamme de problèmes du système immunitaire.

Les résultats de cette étude ont récemment été publiés dans la revue Nature.

Le Canadian Light Source est le centre national pour les recherches liées au synchrotron situé sur le campus de l'Université de la Saskatchewan.

L'endroit a accueilli 2600 chercheurs d'institutions académiques, de gouvernements et d'entreprises d'à travers le Canada et de 20 autres pays.

« La découverte de la structure de la protéine IFIT est source de fierté pour nous chez Canadian Light Source », a déclaré Shaun Labiuk, chercheur associé au Centre canadien de crystallographie macromoléculaire, par voie de communiqué.

« Nous sommes toujours emballés lorsque le travail que nous effectuons pour aider les chercheurs, et maintenir la marche de nos appareils, rend possible ce genre de recherche de haute importance. »

Saskatchewan en direct Afficher le fil complet

    Facebook