2012, l'Année des Fransaskois

Année des Fransaskois : un bilan plutôt positif

2012 l'année des Fransaskois 2012 l'année des Fransaskois

Le coordonnateur des célébrations pour l'Année des Fransaskois dresse un bilan positif des festivités et des événements de la dernière année.

Michel Dubé estime que les Fransaskois sont fiers de l'impact que ces événements ont eu à l'intérieur comme à l'extérieur de la province.

Michel Dubé (2011) Michel Dubé, coordonnateur des célébrations pour l'Année des Fransaskois (archives)

« Je pense qu'on a solidifié beaucoup notre sens de la fierté et notre sentiment de légitimité dans la communauté. On a eu un certain impact sur la majorité anglophone de la Saskatchewan, on a beaucoup parlé de nous dans les médias anglophones », explique-t-il.

Il ajoute toutefois que le temps a manqué pour travailler avec les comités locaux pour les aider à développer des projets.

Une année bénéfique pour les artistes fransaskois

Les artistes ont eu la chance de promouvoir leur art en Saskatchewan et au Québec grâce aux bourses reçues dans le cadre du Portail culturel fransaskois en début d'année.

Le Conseil culturel fransaskois croit également que l'année a été une réussite, mais son responsable de la programmation scolaire et communautaire est d'avis que davantage d'efforts auraient pu être déployés pour rejoindre le public anglophone.

Laurier Gareau, responsable de la programmation scolaire et communautaire du Conseil culturel fransaskois. Laurier Gareau, responsable de la programmation scolaire et communautaire du Conseil culturel fransaskois.

En effet, Laurier Gareau croit que les artistes et toute la délégation fransaskoise en mission au Québec auraient profité d'une plus grande visibilité si les organisateurs avaient prévu des conférences de presse pour les médias anglophones.

« Quand un Joe Fafard part avec une délégation avec d'autres artistes fransaskois, je suis persuadé que les médias anglais auraient sauté sur l'occasion de rapporter ce fait », lance-t-il.

250 membres de plus à l'Association jeunesse fransaskoise

L'Association jeunesse fransaskoise (AJF) a quant à elle recruté 250 nouveaux membres lors de l'Année des Fransaskois.

Émilie Lebel, coordonnatrice de projets à l'AJF. Émilie Lebel, coordonnatrice de projets à l'AJF.

« Le nombre de participants a augmenté, mais on essaye d'augmenter nos chiffres avec les écoles d'immersion et les nouveaux élèves qui viennent au CEF [Conseil des écoles fransaskoises] », soutient la coordonnatrice de projets à l'AJF, Émilie Lebel.

En décembre 2011, l'Assemblée législative de la Saskatchewan a déclaré officiellement que 2012 serait l'Année des Fransaskois.

En complément

Saskatchewan en direct Afficher le fil complet

Facebook