500 000 $ pour transporter du foin vers les fermes de l'est touchées par la sécheresse

Hay East foin Saskatchewan  Photo :  APAS

L'Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan (APAS) a reçu 500 000 $ des gouvernements fédéral et ontarien pour couvrir les frais de sa campagne Hay East qui vient en aide aux fermiers de l'Ontario et de l'Outaouais touchés par la sécheresse l'été dernier.

Cette somme sera utilisée pour payer le transport des balles de foin données par des agriculteurs de la Saskatchewan et de l'Alberta vers l'Ontario et l'Outaouais, où les fermiers peinent à nourrir leurs animaux.

Norm Hall, président de l'Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan (APAS) Norm Hall, président de l'Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan (APAS)

Norm Hall, le président de l'Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan (APAS) qui coordonne la campagne, affirme qu'avant d'obtenir ce financement, il était impossible de transporter le foin offert par des fermiers de l'ouest vers l'Ontario et l'Outaouais.

M. Hall explique que même si les fermiers de la région sont prêts à donner une partie de leur surplus de foin aux agriculteurs qui en ont besoin, le transport des balles de foin était trop cher pour que l'association en supporte les coûts.

« Quand vous avez des surplus, vous aidez un voisin. [Dans ce cas-ci,] les voisins s'adonnent à être de l'autre côté du pays. » — Norm Hall, prés. de l'APAS

Les camionneurs étaient prêts à donner de leur temps et à prêter leur équipement, soutient le président de l'APAS, mais ils n'étaient pas en mesure de payer eux-mêmes l'essence pour faire le voyage jusqu'en Ontario.

Le financement du gouvernement fédéral et du gouvernement de l'Ontario permettra à son association de commencer à acheminer le foin vers les fermiers qui en ont grandement besoin.

Le transport se fait par camion pour le moment, mais les organisateurs de Hay East sont en communication avec les compagnies ferroviaires pour évaluer la possibilité d'avoir aussi recours à des trains.

Des éleveurs du Pontiac, durement touchés par la sécheresse, doivent vendre leur troupeau. Des éleveurs du Pontiac, durement touchés par la sécheresse, doivent vendre leur troupeau.  Photo :  Rachel Gaulin

Les besoins sont encore grands

La campagne Hay East a connu un bon départ : près de 30 000 balles de foin ont été offertes à ce jour. Or, celles-ci représentent environ la moitié des besoins selon Norm Hall. Ce dernier estime que plus de 60 000 balles de foin sont requises pour combler les besoins des fermiers de l'Ontario et de l'Outaouais.

Carolyn Closs, qui élève des bovins dans la région de Pontiac au Québec, a dû vendre 50 bêtes à l'encan et en envoyer 140 en pension au Manitoba pour sauver une partie de son cheptel.

« J'avais le coeur brisé, mais je sais que nous devons nous battre. Nous ne pouvons abandonner [notre production]. Nous avons passé 30 ans à élever un troupeau ici, nous devons les sauver. » — Carolyn Closs, éleveuse de bovins

Un autre facteur vient compliquer la situation, selon M. Hall. Bien que les récoltes ont été bonnes cette année dans l'Ouest, la sécheresse a aussi touché les agriculteurs américains. Leurs besoins, aussi très importants, font grimper le prix d'une balle de foin.

Norm Hall avoue que ce n'est pas toujours facile de convaincre les fermiers de donner leur surplus quand le foin a une valeur aussi importante.

Par conséquent, les fermiers qui vivent près de la frontière américaine vendent beaucoup de leur foin à leurs voisins du sud, ce qui fait grimper la demande pour les surplus de l'Alberta et de la Saskatchewan.

En plus de l'aide gouvernementale, l'APAS accepte des dons individuels en argent pour aider à payer les coûts de sa campagne. Les gouvernements fédéral et ontarien ont d'ailleurs indiqué qu'ils égaleront aussi les contributions individuelles jusqu'à concurrence d'un montant de 2,5 millions de dollars.

La campagne Hay East est inspirée du projet d'entraide Hay West par lequel les agriculteurs de l'est du pays ont fait parvenir près de 100 000 tonnes de foin aux fermiers de l'Ouest durement touchés par une sécheresse en 2002.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Saskatchewan en direct Afficher le fil complet

Facebook