Accueil > Nouvelles



























Forêt : peu d'impacts immédiats des mesures d'atténuation
Mise à jour le vendredi 15 juillet 2005, 11 h 10 .


Le député libéral de Roberval, Karl Blackburn, accuse le député péquiste de Chicoutimi, Stéphane Bédard, de faire de la désinformation en mettant en doute les récentes mesures annoncées par Québec pour atténuer les effets de la réduction des volumes de coupes forestières.

Or, dans les faits, les mesures annoncées récemment auront peu d'effet immédiat sur la région.

Le budget du volet 1 du programme de mise en valeur des ressources du milieu forestier a bel et bien été amputé, l'an dernier, de plus de 1 million de dollars au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Comme le gouvernement maintient le budget au niveau de l'an dernier, cela équivaut à une diminution de l'enveloppe prévue pour la recherche et au développement sur la forêt, précise-t-on au ministère des Ressources naturelles.

D'autre part, le volet 2 du même programme est une enveloppe récurrente, gérée depuis des années par les MRC. Au ministère, on précise qu'elle aurait été attribuée de toute façon, qu'il y ait eu ou non réduction de 20 % des approvisionnements forestiers.

C'est la même chose pour le programme de récupération du bois touché par les incendies forestiers du début juin. En vertu de la Loi sur les forêts, Québec doit mettre ce programme à la disposition des compagnies forestières qui se sont acquittées de leurs redevances envers l'État.

Chaque année où des feux dévastent de grandes superficies forestières, le gouvernement lève des crédits spéciaux pour aider les compagnies à récupérer le bois brûlé. La différence, cette année, est que le ministère des Ressources naturelles a agi plus rapidement qu'à l'accoutumée, souligne le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Denis Trottier.




Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© Radio-Canada. Tous droits réservés.