Manifestation pour dénoncer la centralisation des tests de laboratoire

Une cinquantaine de personnes ont manifesté à Saint-Félicien Une cinquantaine de personnes ont manifesté à Saint-Félicien  Photo :  Ici Radio-Canada

Les technologistes médicaux et les étudiants en technologie biomédicale s'inquiètent de l'implantation du projet Optilab au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cette réorganisation des services de laboratoire, soutenue par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, entraînera la centralisation à Chicoutimi des analyses de la région, de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec.

Une cinquantaine de personnes ont manifesté, dimanche midi, devant les bureaux du premier ministre Philippe Couillard à Saint-Félicien dans le but de dénoncer la situation.

Les participants estiment que le projet Optilab coûtera très cher aux contribuables québécois et ils s'inquiètent particulièrement des risques associés au temps de transport des échantillons.

« Ça n'a pas d'allure de vouloir déplacer des échantillons de 1700 kilomètres, si on prend la Basse-Côte-Nord, et de transférer ça vers Chicoutimi. Les gens vont attendre plus longtemps pour voir les résultats d'examen », soutient le représentant politique de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) de la Côte-Nord, Sylvain Sirois.

Selon le syndicat, des centaines d'emplois seraient aussi menacés par le projet. Si le ministre Gaétan Barrette ne recule pas, les technologistes et les étudiants comptent se faire entendre à nouveau au cours des prochaines semaines.

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet