Mario Tremblay reconnu coupable de refus d'obtempérer

Mario Tremblay Mario Tremblay  Photo :  Michel Mercé (archives)

L'ex-hockeyeur Mario Tremblay est reconnu coupable d'avoir refusé d'obéir à un policier. Il est toutefois acquitté d'une accusation de conduite avec les facultés affaiblies.

L'affaire impliquant l'homme originaire d'Alma a connu son dénouement mercredi.

Le refus d'obtempérer à un policier est une accusation plus grave que celle de conduite en état d'ébriété aux yeux de la loi. M. Tremblay doit payer une amende de 1000 $. Le juge suspend également son permis de conduire pour un an. Il pourra conduire avec un éthylomètre à partir du troisième mois.

Joint au téléphone, son avocat, Me Jean Cordeau, explique qu'avec les règles administratives de la Société de l'assurance automobile du Québec, Mario Tremblay devra cependant utiliser cet éthylomètre pendant trois ans.

L'ancien entraîneur du Canadien avait été arrêté à Mascouche en janvier 2013 alors qu'il roulait à environ 80 kilomètres/heure dans une zone de 50. Il avait alors refusé de souffler dans l'alcootest.

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet