La salle de tir des policiers de Saguenay fermée pour contamination

La salle de tir des policiers de Saguenay fermée pour contamination

Les policiers de la Sécurité publique de Saguenay se retrouvent sans salle de tir. Celle qu'ils utilisaient a été fermée pour une contamination au plomb.

Cette salle, qu'ils partagent avec le club de tir local, est située dans l'arrondissement de La Baie. Les policiers y effectuaient leur entraînement obligatoire. Chaque année, ils doivent s'y plier afin de conserver leur capacité à utiliser adéquatement leur arme de service.

Le porte-parole de la police de Saguenay, Bruno Cormier, confirme que les agents ne peuvent plus accéder à l'endroit depuis six mois.

Policier de Saguenay Un policier de Saguenay.  Photo :  Ici Radio-Canada

Problème récurrent

Ce n'est pas la première fois que cette salle, qui sert aux amateurs de tir depuis les années 60, fait face à un problème de contamination. Ces dernières années, les nouvelles normes ont obligé les policiers à utiliser des balles d'acier pour les exercices de tir, mais ces munitions sont dispendieuses.

De plus, les amateurs avec qui les policiers de Saguenay partagent la salle se servent encore de balles contenant du plomb, d'où ce problème récurrent.

Solution recherchée

Le conseiller municipal responsable de la sécurité publique, Carl Dufour, affirme que la Ville cherche encore la solution idéale.

« La Ville est en train de vérifier au niveau de la décontamination, au niveau des coûts. L'autre scénario, naturellement, c'est peut-être de signer un protocole d'entente avec la Sûreté du Québec afin de partager leurs installations. » — Carl Dufour, conseiller municipal

Selon une évaluation sommaire rapportée par M. Dufour, le coût de la décontamination est de 25 000 $, un montant qui exclut l'amélioration de la ventilation qui est insuffisante. Une décision doit être prise dans les prochaines semaines.

D'après les informations de Denis Lapierre.

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet