Lancement de la stratégie Zone boréale au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Zone Boréale

L'industrie agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean s'identifiera désormais sous l'appellation Zone boréale, une stratégie née du Sommet économique régional qui a eu lieu en juin.

La table agroalimentaire, le créneau d'excellence Agroboréal et le gouvernement du Québec misent sur cette image pour promouvoir l'achat régional.

« Ce n'est pas un membership qu'on lance ce matin, précise le président de la Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Dominique Tremblay. C'est une appellation. Avec les nombreux efforts qu'on va mettre à inculquer ça dans la tête des gens, ça va devenir un réflexe, ça va être automatique : ce qui sort de la Zone boréale est meilleur. On veut se rendre là dans la tête des gens. »

Le gouvernement du Québec investit plus de 131 000 dollars pour la réalisation du projet.

« Les gens de la région sont en réflexion pour arriver aux objectifs qu'on s'est donné et que l'on se donne ensemble. C'est ça se concerter et c'est ça se faire confiance », souligne le député libéral de Dubuc, Serge Simard.

Chocolats aux bleuets La fabrication du chocolat aux bleuets  Photo :  Radio-Canada

Miser sur le terroir du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La stratégie Zone boréale servira à vendre la spécificité géographique, climatique et culturelle du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La directrice du créneau d'excellence Agroboréal, Isabelle Tremblay-Rivard, croit qu'il pourrait éventuellement y avoir des sections réservées aux produits régionaux dans les épiceries et les marchés d'alimentation.

« Une marque de certification, ce n'est pas juste on met un logo sur une provenance. Il y a vraiment des critères à remplir, explique-t-elle. C'est là où vraiment, dans certains marchés, on va aller toucher des cordes plus sensibles des acheteurs, des consommateurs avec des critères bien particuliers qu'on va avoir été audités et confirmés. »

Cinq entreprises, dont la Chocolaterie des Pères trappistes de Dolbeau-Mistassini et la Fromagerie Perron de Saint-Prime, font déjà partie de l'initiative.

La Table agroalimentaire espère qu'une trentaine d'entreprises régionales intègreront le projet.

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet