La Coalition avenir Québec réclame une révision du régime forestier

Industrie forestière  Photo :  Radio-Canada/Yvon Thériault

La Coalition avenir Québec (CAQ) demande au gouvernement du Québec d'entreprendre une révision en profondeur du régime forestier mis en place en 2010.

La CAQ invoque le coût de la fibre de trop élevé au Québec ainsi que la faible rentabilité de l'industrie forestière de la province, dont les profits sont sept fois plus bas qu'en Ontario.

Selon le porte-parole de la CAQ en matière de forêt et de mines, Claude Surprenant, le coût d'approvisionnement en bois a augmenté de 12 % entre 2012 et 2014, alors que les transferts à l'État ont augmenté de 52 % au cours de la même période.

La CAQ juge anormal de voir les scieries et les usines fermer, alors que la faiblesse du dollar devrait être favorable à une reprise de l'industrie.

La Coalition affirme que le gouvernement doit poser des gestes concrets et immédiats pour assurer la survie de l'industrie forestière québécoise.

Appui de Produits forestiers Résolu

Le porte-parole de Produits forestiers Résolu, Karl Blackburn, est d'accord avec les demandes de la CAQ.

La compagnie est citée par la Coalition pour les pertes d'emplois à Alma et à Rivière-aux-Rats.

« Je pense d'ailleurs que le ministre lui-même est en processus d'évaluation des impacts du nouveau régime forestier, souligne Karl Blackburn. Ce qu'on souhaite, c'est que ce processus-là puisse apporter des solutions qui vont atténuer ces impacts et permettre à l'industrie forestière québécoise d'être encore une fois un leader sur les marchés, d'être compétitive sur les marchés et surtout d'avoir accès à de la fibre de qualité. »

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet