Lock-out des concessionnaires : tension autour d'une rencontre de conciliation

Le reportage de Gilles Munger

Quelque 200 employés de garage en lock-out se sont réunis devant l'hôtel Delta, de l'arrondissement de Jonquière, où se sont tenus des rencontres avec le conciliateur Julien Perron.

Le conciliateur a convoqué les représentants de la Corporation des concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du syndicat des employés de garage affiliés à la CSD pour préparer une rencontre avec le ministre du Travail, Sam Hamad, jeudi. Les parties ont discuté chacun leur tour avec M. Perron.

La partie patronale souhaitait présenter une offre au syndicat, mais la conciliation n'a pas permis de rapprochement, selon la négociatrice de la Corporation des concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Annie Coulombe.

« Ça fait des mois que le syndicat appelle à négocier, appelle à avoir une rencontre en face à face et il refuse qu'on dépose une offre et il refuse de nous rencontrer pour qu'on lui explique notre offre », souligne-t-elle.

De son côté, le président du syndicat des employés de garage, Georges Bouchard, affirme que la proposition patronale est irrespectueuse. « Dans un coin, quelque part dans un bureau, eux ont décidé voici le document de travail, c'est ça qu'on va vous déposer. C'est quoi le respect envers ce syndicat-là, c'est quoi le respect envers ces 450 familles-là? Il n'y en a pas. Ce n'est pas de la négociation, c'est de l'imposition », répond-il.

La tension était palpable à l'extérieur. Deux véhicules auraient été endommagés dans le stationnement de l'hôtel, dont celui de la négociatrice patronale, Annie Coulombe. Des pneus ont été dégonflés et des autocollants apposés sur sa voiture.

Quelque 450 employés de garage de 25 concessionnaires automobiles de la région sont touchés par le lock-out.

Le conflit de travail dure depuis maintenant un an et demi; c'est le plus long de l'histoire au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet