« Maintenir les coûts très bas, c'est comme ça qu'on reste debout dans les vents de face » Jacynthe Côté, chef de la direction Rio Tinto Alcan

La chef de la direction de Rio Tinto Alcan, Jacynthe Côté La chef de la direction de Rio Tinto Alcan, Jacynthe Côté

La chef de la direction de Rio Tinto Alcan, Jacynthe Côté, était de passage vendredi, au Saguenay. Elle a visité les usines Vaudreuil et Laterrière, constaté l'avancement des travaux au chantier de l'aluminerie AP 60 et rencontré l'équipe du centre de recherche.






Mme Côté a également rencontré la presse régionale. Il a bien sûr été question de la récente dépréciation des actifs de Rio Tinto, attribuée à la contre-performance de la division aluminium, et du départ de Tom Albanese.

Sur ces questions, la chef de la direction de Rio Tinto Alcan n'a pas fait de commentaires, signalant toutefois que depuis 2008, la situation a été difficile. La crise financière, la chute de la demande d'aluminium, les surplus de métal gris sur les marchés, elle a comparé la situation actuelle à une bourrasque qui s'éternise et qui N'est pas sans effet sur les investissements.

« L'élément le plus important pour évaluer les investissements, c'est le marché. Actuellement, le marché est en surplus importants ce qui a un effet à la baisse sur les prix. L'ajout de capacités importantes de production devra s'adapter à ce que le marché peut prendre. » — Jacynthe Côté

Jacynthe Côté a rappelé que le chantier de l'aluminerie AP-60 se poursuit, mais rien en vue pour les phases deux et trois du projet, ni pour celui visant l'agrandissement de l'aluminerie Alma

Échanges avec Hydro-Québec

Mme Côté a également été interrogée sur les échanges d'énergie avec Hydro-Québec qui ont rapporté plus de 130 M$ à RTA pendant le lock-out de six mois à l'aluminerie Alma, en 2012.

Là-dessus, elle a été claire : il n'est pas dans l'intérêt de RTA de modifier les modalités de l'entente, qui permettent au producteur d'aluminium de vendre les surplus d'électricité provenant de ses centrales hydroélectriques, même pendant un conflit de travail.

La chef de la direction de Rio Tinto Alcan, Jacynthe Côté
« On est un acheteur net et on va le demeurer avec les taux de production qu'on a. On a un contrat qui a été signé de bonne foi depuis 15 ans, en 1998. Mais le contrat permet de baliser des échanges entre Hydro-Québec et nous qui sont dans l'intérêt des deux parties, et il fonctionne bien ce contrat-là. » — Jacynthe Côté

Rappelons que le ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a émis le souhait de revoir l'entente sur les échanges d'énergie entre RTA et Hydro-Québec dans le but de rétablir le rapport de force lors de prochaines négociations entre le producteur d'aluminium et ses employés syndiqués.

En complément

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet

Facebook