Choix difficile pour les retraités de Produits forestiers Résolu

Choix difficile pour les retraités de Produits forestiers Résolu

Les travailleurs à la retraite de Produits forestiers Résolu se sont présentés en grand nombre, mardi, à une réunion d'information. La décision qu'ils ont à prendre risque d'avoir des effets importants sur le reste de leur vie.

Ils doivent en effet décider qui sera le gestionnaire des sommes accumulées dans le fonds de pension collectif au cours de leurs années de travail. Cette proposition avait été élaborée en collaboration avec le gouvernement du Québec, alors que Produits forestiers Résolu, alors Abitibi-Bowater, s'était placé sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers, au Canada et aux États-Unis.

Choix difficile

L'alternative, la voici : ils peuvent demeurer avec le fonds de pension de PFR, un fonds à prestations déterminées, qui leur versera 100 % des sommes prévues. À condition que l'entreprise, qui a frôlé la faillite en 2011, reste en affaires, car si PFR devait fermer ses portes, le fonds pourrait voir sa valeur chuter et les pensions, revues fortement à la baisse.

L'autre possibilité, c'est qu'ils transfèrent le total des cotisations versées à la Régie des rentes du Québec, qui en deviendrait l'administrateur. Là, la garantie est solide, mais le montant de la rente sera amputé de façon importante, d'un montant qui pourrait aller jusqu'à 30 %.

Chaque retraité doit faire son propre choix. Ceux qui acceptaient de faire connaître leur opinion, mardi, semblaient unanimes : ils souhaitent rester avec PFR.

Jérôme Evoy, retraité de Produits Forestiers Résolu Jérôme Evoy, retraité de Produits Forestiers Résolu
« Je veux rester comme on est actuellement, parce qu'on risque de perdre plusieurs milliers de dollars par année. Ça n'a pratiquement aucun sens. » — Jérôme Evoy, retraité PFR



Vincent Fortin, retraité de Produits forestiers Résolu Vincent Fortin, retraité de Produits forestiers Résolu
« Ça n'a aucun avantage, réellement. Parce que ça diminue beaucoup trop le fonds de pension, et la compagnie nous offre de le garder à 100 %. Pourquoi prendre un 30, 35% de rabais? » — Vincent Fortin, retraité usine Kénogami

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet

    Facebook