Direction Burkina Faso pour un groupe de coopérants

Direction Burkina Faso pour un groupe de coopérants

Un groupe de quatre coopérants du Saguenay-Lac-Saint-Jean se sont envolés pour l'Afrique, vendredi. Ils travailleront au parc national Kaboré Tambi, au Burkina Faso.

Leur objectif est d'aider la population à remettre sur pied ce parc reconnu mondialement. Il s'agit d'un projet piloté depuis dix ans par le Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le groupe est formé de deux employés du Centre, d'un agronome, et du directeur du parc national des Monts-Valin et de la Pointe-Taillon. Ils seront à l'étranger pour les 14 prochains jours.

Le parc Kaboré Tambi s'étend sur 1500 kilomètres carrés. Il est composé de savanes africaines typiques, où l'on retrouve des éléphants, des crocodiles, différents mammifères et plus de 250 espèces d'oiseaux. Le parc a partiellement été dévasté par le braconnage, la coupe de bois et l'envahissement par du bétail domestique.

Voyageurs Le groupe passera 14 jours en Afrique.

Sécurité alimentaire

Selon Ismael Raymond, chargé de projet au Centre de solidarité, le plus important défi est d'assurer la sécurité alimentaire des populations environnantes pour protéger cette réserve de biodiversité.

« C'est d'abord s'assurer que les populations puissent se nourrir de façon adéquate pour, par la suite, les sensibiliser à la préservation et à la conservation du parc lui-même. » — Ismael Raymond

De son côté, François Guillot, le directeur du parc des Monts-Valin et de la Pointe-Taillon, compte partager son expertise. Il affirme que le parc a beaucoup de potentiel écotouristique.

« On a aussi le mandat non seulement de participer ou de collaborer pour que les gens puissent apprendre à protéger, à mettre en valeur le parc, mais aussi qu'ils puissent devenir les guides, les gens qui vont accueillir. » — François Guillot

Le groupe de coopérants sera de retour le 2 février.

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet

Facebook