Changement à la tête de Rio Tinto

Le logo de Rio Tinto Logo de Rio Tinto

La baisse du prix de l'aluminium et une mauvaise transaction au Mozambique coûtent son poste au chef de la direction de Rio Tinto, Tom Albanese.









Dans un communiqué, la direction du géant minier explique que la dépréciation de ses actifs dans le domaine de l'aluminium dépasse les 10 milliards de dollars, affectant principalement Rio Tinto Alcan, mais aussi Pacific Aluminium. L'acquisition d'une mine de charbon au Mozambique ajoute 3 milliards de dollars à cette baisse de la valeur sur les marchés.

Côté aluminium, le communiqué attribue cette chute de la valeur à la baisse du prix de l'aluminium en 2012, conjuguée à la force du dollar canadien et au coût de l'énergie.

Tom Albanese quitte donc son poste à la tête de Rio Tinto. Il est remplacé par Sam Walsh, jusqu'ici à la tête des activités de l'entreprise dans le minerai de fer.

Rio Tinto doit donner tous les détails de l'impact de ces dépréciations sur les activités de l'entreprise dans son rapport annuel 2012, qui sera publié le 14 février.

Première réaction

Alain Gagnon Alain Gagnon, le président du Syndicat des employés de l'aluminium d'Arvida.

Le président du Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida, Alain Gagnon, souhaite d'abord parler avec le vice-président de Rio Tinto Alcan Métal primaire pour l'Amérique du Nord, Étienne Jacques, afin de discuter des suites de cette annonce.





Il souligne que son syndicat vient de conclure une entente majeure avec l'entreprise, afin de réduire les coûts et assurer la rentabilité à long terme de la production d'aluminium au complexe Jonquière.

Alain Gagnon rappelle toutefois que le prix de l'aluminium, présenté comme la principale cause de la perte de valeur des actifs de Rio Tinto, fluctue constamment. Depuis le début de l'année, il se situe autour de 2 000 dollars la tonne.

En complément