Laval Gagnon met en doute la pertinence d'un lien ferroviaire à Grande-Anse

Le port de Grande-Anse Le terminal maritime de Grande-Anse

Critique de longue date de l'administration Tremblay à Saguenay, Laval Gagnon s'en prend au projet de lien ferroviaire au port de Grande-Anse.

Dans un communiqué, M. Gagnon met en doute la nécessité d'un tel projet. Il rappelle que le volume de marchandises manutentionnées aux installations de Port Saguenay est à la baisse.

Il soutient également les réserves émises par le Bureau d'audiences publiques sur environnement, le BAPE, au sujet des milieux humides et des nuisances sonores qu'une activité accrue entraînerait pour le voisinage.

Laval Gagnon n'écarte pas l'idée de se présenter à la direction de l'Équipe du renouveau démocratique afin d'affronter Jean Tremblay à la mairie de Saguenay en novembre prochain.

Le projet de lien ferroviaire au port de Grande-Anse prévoit la construction d'une voie ferrée de douze kilomètres qui relierait les installations portuaires au chemin de fer du Roberval-Saguenay et au réseau ferroviaire nord-américain.