Claude Patry fait le bilan de la dernière session à Ottawa

Le député de Jonquière-Alma, Claude Patry Le député de Jonquière-Alma, Claude Patry

Le député de Jonquière-Alma, Claude Patry, dénonce les décisions du gouvernement Harper qui se sont traduites, selon lui, par des attaques en règle contre les services à la population.

Le député du Nouveau Parti démocratique (NPD) cite les coupes à Service Canada et au centre de données fiscales de Jonquière. Il soutient que le Québec a été davantage touché que l'ouest du pays.

M. Patry mentionne que ce n'est pourtant pas que ce que le gouvernement Harper avait promis. « Les conservateurs avaient dit, dans la dernière campagne, qu'ils décentraliseraient les services pour les envoyer dans les régions, pour qu'il y ait du monde dans les régions. On fait le contraire, dit-il. On est en train de fermer les services, on est en train de transférer les bureaux ailleurs. »

Le député de Jonquière-Alma croit que la réforme de l'assurance-emploi, qui entrera en vigueur le 6 janvier, portera un dur coup à l'économie locale. Il interpelle le ministre conservateur et député de Roberval, Denis Lebel.

« En tout temps, on peut modifier la loi, l'amender ou faire des programmes qu'il y a déjà eu dans le passé. Il y avait des programmes pour les régions qui avaient le plus de chômage, pour qu'on aide nos gens », souligne Claude Patry.

Le député du NPD déplore également l'adoption du projet de loi C-377, qui obligera les syndicats à rendre des comptes sur l'utilisation des cotisations de leurs membres par souci de transparence. « Ce sont des affaires qui sont confidentielles qui sont mises à jour. C'est une frappe qui va nuire aux syndicats, aux travailleurs et travailleuses et on va perdre un rapport de force », ajoute M. Patry.

La reprise des activités parlementaires est prévue le 28 janvier.