Le Havre du Lac St-Jean sans patients

Le Havre du Lac St-Jean

La maison de soins palliatifs Le Havre du Lac St-Jean, à Roberval, ne reçoit plus de patients depuis deux semaines. Cette situation est causée par la radiation temporaire de son ancienne directrice générale, Jacynthe Gagnon, de l'Ordre des infirmières du Québec. Mme Gagnon a admis s'être approprié en 2004 des narcotiques qui étaient destinés aux patients de la maison.

La population n'a plus confiance en la maison de soins palliatifs de Roberval, l'ancienne directrice générale ayant admis s'être approprié en 2004 des narcotiques qui étaient destinés aux patients.

Même si Mme Gagnon a quitté la maison et que les administrateurs certifient qu'aucun patient n'a jamais été privé de sa dose de narcotique, les rumeurs courent. Pour crever l'abcès, le conseil d'administration a tenu cette semaine une soirée d'information pour rassurer la population.

Toutefois, même les cinq médecins qui assurent les soins palliatifs au Centre de santé et de services sociaux Domaine-du-Roy refusent maintenant de référer des patients au Havre. Ils exigent un meilleur contrôle de la qualité des soins et un siège au conseil d'administration pour y envoyer à nouveau des patients.

Le conseil d'administration de la maison de soins palliatifs doit rencontrer les médecins le 19 mars. Cependant, il envisage déjà de se plier à leurs recommandations.

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet

    Facebook