Énergie, forêt et tourisme au menu

Jean Charest

Le Parti libéral du Québec a tenu hier un colloque régional au Saguenay-Las-Saint-Jean. Quelque 200 militants ont débattu de la problématique du développement régional sous trois thèmes : l'énergie, la forêt et le tourisme.

Environ 200 militants du parti ont débattu pendant la fin de semaine de thèmes touchant de près le développement local. Les libéraux espèrent faire de la région un pôle hydroélectrique.

Dans le secteur de la forêt, les libéraux veulent intensifier la sylviculture et aider davantage les scieries dans le cadre du plan annoncé récemment par Québec. Pour ce qui est du tourisme, l'on parle d'une meilleure exploitation de l'industrie de la motoneige.

Enfin, en matière énergétique, les libéraux souhaitent que la région devienne un pôle majeur pour le développement hydroélectrique du Québec et tirer ainsi plus de redevances de son énergie.

Les militants n'ont pas abordé explicitement le dossier de la rivière Ashuapmushuan, dont l'exploration hydroélectrique ne fait pas l'unanimité dans la région. Présent au colloque, Jean Charest a déclaré que son gouvernement veut donner encore du temps à la population régionale afin qu'elle poursuive le débat sur ce qu'elle souhaite faire de cette rivière.

Charest confiant

Si des élections générales au Québec semblent de moins en moins probables cet automne, le premier ministre a toutefois hâte d'en découdre avec son adversaire péquiste, André Boisclair.

Faisant un bilan très positif de l'action de son gouvernement depuis l'élection de 2003, Jean Charest n'a pas manqué de souligner que son arrivée au pouvoir n'avait pas été une sinécure après les années de gouvernement du Parti québécois. Contrairement à ses détracteurs, il soutient que l'économie du Québec va plutôt bien.

Sur la question nationale, le chef libéral se demande si l'ancien premier ministre Bernard Landry croit toujours à la souveraineté après sa lettre parue dans les journaux cette semaine.