La peine de prison de Lise Thibault maintenue

Retour en prison

La Cour d'appel rejette la requête de Lise Thibault et confirme la peine de prison ferme de 18 mois qui lui a été imposée en première instance. L'ex-lieutenante-gouverneure dispose maintenant de 24 heures pour se rendre aux autorités carcérales.

La décision des trois juges de la Cour d'appel a été rendue mercredi matin. Dans un jugement d'une vingtaine de pages, le tribunal a rejeté un à un les cinq motifs évoqués par l'avocat de Lise Thibault pour réclamer une peine à purger dans la collectivité pour la femme de 76 ans.

Son avocat, Me Marc Labelle, avait notamment fait valoir que sa cliente avait été suffisamment « humiliée » et « ridiculisée » dans les médias. Le juge Carol St-Cyr, de la Cour supérieure, avait refusé de considérer comme un facteur atténuant la forte médiatisation de cette cause. La Cour d'appel maintient cette décision.

La demande de la poursuite, qui réclamait une peine de quatre ans de prison, a aussi été rejetée en appel. La Couronne demandait une peine plus sévère « au nom de l'exemplarité, de la dissuasion générale et du respect de nos institutions gouvernementales et de leur crédibilité ».

Incarcérée à Québec

Lise Thibault purgera sa peine au Centre de détention de Québec. L'ex-lieutenante-gouverneure a déjà été incarcérée pendant six jours lors du prononcé de sa peine l'automne dernier.

Joint au téléphone, Me Marc Labelle estime qu'il est encore trop tôt pour décider si la décision sera contestée. « J'ai survolé le jugement, mais pour l'instant, il est trop tôt pour savoir s'il y a matière à porter la cause en Cour suprême. »

L'avocat fera connaître d'ici 30 jours sa décision de s'adresser ou non au plus haut tribunal au pays.

Lise Thibault a été condamnée à 18 mois de prison et un remboursement de 300 000 $ pour fraude et abus de confiance à l'endroit des deux gouvernements sur une période de 10 ans.

Commentaire d'un avocat criminaliste sur la décision de la Cour d'appel.

Québec en direct Afficher le fil complet