Carnaval et Expo Québec : la population souhaite du renouveau

Le reportage de Pascale Lacombe

Alors que plusieurs s'interrogent sur l'avenir du Carnaval et d'Expo Québec, un sondage SOM réalisé pour ICI Québec démontre que les citoyens de Québec sont très attachés aux grands événements de la capitale, mais souhaitent les voir se renouveler.

Un texte de Maxime CorneauTwitterCourriel

La firme SOM a interrogé 1442 internautes, du 5 au 8 février, sur leur perception du Carnaval, d'Expo Québec et des Fêtes de la Nouvelle-France.

La fête de Bonhomme, qui s'est terminée dimanche soir, est l'événement auquel les résidents de la capitale sont le plus fidèles. Seulement 11 % des répondants souhaitent son abolition.

« On sait qu'il y a des difficultés avec le Carnaval, mais les gens de la région de Québec y tiennent », analyse Éric Lacroix, coprésident de la firme SOM.

La formule devra toutefois être améliorée, puisque seulement un répondant sur cinq souhaite voir la grande fête hivernale demeurer inchangée. Pas moins de 65 % des personnes sondées désirent du renouveau.

La nouvelle direction est déjà à la recherche d'une nouvelle formule pour relancer l'événement qui est en perte de vitesse ces dernières années. L'organisation se donne deux ou trois ans pour y arriver.



Expo Québec devra changer

À la lecture des résultats du sondage, Éric Lacroix croit par ailleurs que l'annulation de l'édition 2016 d'Expo Québec est « une bonne décision ».

« C'est certain que 9 % [des répondants] qui souhaitent qu'Expo Québec soit maintenu dans la forme des deux dernières années, c'est extrêmement faible », dit le sondeur. « Définitivement, il n'y a pas d'engouement pour la nouvelle formule Expo Québec, sans l'exposition agricole. »

Les citoyens de Québec semblent aussi moins attachés à la foire estivale qu'aux deux autres événements suggérés : 22 % d'entre eux souhaiteraient voir disparaître l'événement centennaire et 61 % sont en faveur d'un changement de formule.



Vote de confiance pour la Nouvelle-France

Bien que 19 % des répondants disent vouloir que les Fêtes de la Nouvelle-France soient abolies, « c'est l'événement qu'on souhaite le plus voir maintenu dans sa forme actuelle », observe Éric Lacroix.

Le sondeur soulève que 37 % des personnes interrogées ne changeraient rien à la fête qui célébrera cet été ses 20 ans. Il s'agit du plus fort vote de confiance des trois événements sondés.



Cette fête, qui attire près de 200 000 visiteurs annuellement, est toutefois la moins connue du lot. « 15 % des gens n'ont pas souhaité prononcer une opinion. Il y a peut-être un peu d'indifférence », conclut Éric Lacroix.

Les organisateurs pensent d'ailleurs prolonger les festivités d'une semaine en août prochain.

Le sondage SOM/ICI Québec a été mené du 5 au 8 février 2016, en ligne, auprès de 1442 répondants de la grande région de Québec. La marge d'erreur est 3,3 %, 19 fois sur 20.

Québec en direct Afficher le fil complet